Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

18.000 étudiants infirmiers et aides-soignants appelés en renfort dans les hôpitaux et Ehpad d'Ile-de-France

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

18.000 étudiants infirmiers et aides-soignants vont venir en renfort des personnels hospitaliers d'Ile-de-France. Ces étudiants seront rémunérés comme des "professionnels en début de carrière", promettent la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et la présidente de la région, Valérie Pécresse.

Un hôpital de Saint-Germain-en-Laye, photo d'illustration
Un hôpital de Saint-Germain-en-Laye, photo d'illustration © Maxppp - Alexis Sciard

Face à l'afflux de patients atteints du coronavirus, des étudiants infirmiers et des aides-soignants viennent à la rescousse des hôpitaux saturés d'Ile-de-France ! Ils sont 18.000 appelés en renfort depuis mars et jusqu'en mai pour faire face à la crise sanitaire et répondre au besoin des personnels soignants dans les hôpitaux et les Ehpad de la région, annoncent ce vendredi dans un communiqué commun, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud et la présidente de la Région, Valérie Pécresse. 

15.000 étudiants infirmiers et 3.000 aides-soignants vont venir soutenir les personnels des hôpitaux de l'AP-HP, d'autres hôpitaux publics et privés franciliens ainsi que ceux des Ehpad. Ces élèves-infirmiers qui prêteront main-forte seront "rémunérés comme des professionnels en début de carrière", assure le communiqué de presse. Une aide exceptionnelle est ainsi débloquée, "dans le cadre du Plan d'investissement dans les compétences", elle sera en complément de la bourse sur critères sociaux versée par la Région Ile-de-France. "Après prise en compte de leurs éventuelles indemnités de stage, les aides-soignants percevront 1 000 € net par mois, les étudiants infirmiers inscrits en première année percevront en cumulé 1 300 € net par mois et ceux de 2e et 3e années 1 500 € net par mois", est-il précisé dans le communiqué. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess