Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

19 chefs de services du CHU de Limoges prêts à démissionner pour sauver l'hôpital public

-
Par , France Bleu Limousin

Plus d'un millier de médecins hospitaliers menacent de démissionner pour dénoncer les dangers qui pèsent sur l'hôpital public faute de moyens pour assurer leurs missions. Au CHU de Limoges 19 chefs de services se disent prêts à quitter leurs fonctions administratives et expliquent leurs raisons.

A la mi novembre de nombreux médecins avaient déjà fait grève au CHU de Limoges avec le collectif interhospitalier
A la mi novembre de nombreux médecins avaient déjà fait grève au CHU de Limoges avec le collectif interhospitalier © Radio France - Françoise Ravanne

Limoges, France

C'est un véritable avertissement pour la ministre de la santé. Plus de 1000 praticiens hospitaliers menacent de démissionner de leurs fonctions administratives fin janvier si Agnès Buzyn ne propose pas au plus vite l'ouverture de négociations pour sauver l’hôpital public.  Au CHU de Limoges ils sont 19 chefs de service ou chefs de pôles à faire partie de la liste des démissionnaires.

"On est au bout du bout à l'hôpital"- le docteur Sylvain Palat

Si les praticiens se disent prêts à quitter leurs fonctions administratives c'est pour dénoncer les conditions dans lesquelles travaillent les personnels soignants. "On doit aujourd'hui faire des soins pour rapporter de l'argent à l'hôpital... et les personnels sont épuisés on est au bout du bout" explique le docteur Sylvain Palat, porte parole du collectif interHospitalier au CHU de Limoges. 

"Je vois des jeunes infirmières pleurer"-le chef du service de chirurgie maxillo faciale

"On est passé d'une situation d'austérité à une situation de pénurie" déplore de son côté le docteur Joël Brie chef du service de chirurgie maxillo faciale "Dans mon service de jeunes élèves infirmières ne peuvent pas être encadrées car les   plus âgées n'ont pas le temps de les former,  des erreurs sont parfois commises... et donc je vois des jeunes infirmières pleurer à cause de ça"

Les praticiens démissionnaires du CHU de Limoges expliquent les difficultés rencontrées dans leurs services respectifs - Radio France
Les praticiens démissionnaires du CHU de Limoges expliquent les difficultés rencontrées dans leurs services respectifs © Radio France - Françoise Ravanne

De nombreux services du CHU de Limoges par la voix de leurs chefs de services disent se retrouver dans une situation particulièrement compliquée faute de moyens humains et financiers. Ce mardi plusieurs chefs de services ont tenu à témoigner comme le professeur Yves Aubard à la tête du service gynécologie obstétrique à l'hôpital mère enfant : "J'ai perdu 15 vacataires en 5 ans dans mon service et on est obligé de déprogrammer des opérations pour des patientes" explique t-il. 

Des difficultés qui continuent à aller crescendo aux urgences

Et forcément avec le manque de moyens et le manque de lits dans les différents services, les urgences se retrouvent en première ligne. "Les patients sont entassés les uns à côté des autres en chemise d'hôpital, nous avons même gardé 3 jours une personne victime d'un infarctus faute de place dans le service sensé le prendre en charge" explique Eric Daverat cadre de santé aux urgences. Pour la seule journée de ce lundi 47 patients ont été gardés aux urgences pour seulement 16 boxes. "Où est l'intimité, où est la dignité ? s'interroge le cadre de santé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu