Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : 28% des membres du personnel du CHU de Tours ont été vaccinés

-
Par , France Bleu Touraine

2.821 membres du personnel du CHU de Tours ont reçu une première dose de vaccin anti-Covid au début du mois de mars, c'est un peu moins de 30% des effectifs. Un chiffre bas qui s'explique notamment par la crainte des effets secondaires du vaccin AstraZeneca.

2 821 membres du personnel du CHU de Tours ont été vaccinés au 1 er mars 2021.
2 821 membres du personnel du CHU de Tours ont été vaccinés au 1 er mars 2021. © Radio France - Boris Compain

Les soignants boudent-ils la vaccination ?  Si une étude de Santé publique France doit bientôt publier les taux de vaccination au sein des professionnels de santé, les premiers chiffres connus ne sont pas très encourageants. L'AP-HP (les hôpitaux de Paris) a par exemple révélé que seuls 34 % du personnel médical a reçu une première injection et entre 16 et 17 % des autres personnels sont vaccinés depuis la fin décembre. Au CHU de Tours, sur les 10.000 membres du personnel comprenant les soignants comme les membres de l'administration, 2 821 ont reçu une première dose de vaccin anti-covid.

De la pédagogie pour dissiper les craintes

Cela représente seulement 28 %. Un chiffre bas qui s'explique par une opposition connue contre la vaccination chez les personnels de santé mais aussi la crainte des effets secondaires de l'AstraZeneca. Le vaccin est accessible depuis le 6 février à tous les soignants. Pour dissiper les craintes sans imposer, le CHU parie sur l'échange et la pédagogie assure Christine Moriceau, coordinatrice générale des soins au CHU. "Les infectiologues sont venus à la rencontre des soignants pour expliquer et éclairer surtout. On sait bien que nous n'arriverons jamais à faire vacciner tout le monde", précise la professionnelle de santé. 

53 % des médecins du CHU vaccinés

Une stratégie de plus en plus payante assure tout de même Christine Moriceau. Si sur les cinq premiers jours des débuts de l'AstraZeneca, 130 doses ont été injectées, depuis, environ 100 sont injectées aux soignants chaque jour assure l'hôpital. Chez les soignants, les plus volontaires à la vaccination sont les médecins, 53 % d'entre eux, au CHU de Tours ont déjà reçu une dose depuis le début de la campagne de vaccination, fin décembre, en France. Ils ne sont que 28 % chez les infirmiers.

Si le respect d'un protocole sanitaire strict limite les contaminations au sein de l’hôpital, 638 professionnels de santé ont tout de même contracté la Covid-19 depuis le début de la crise sanitaire, il y a un an. 

Pas de déprogrammation des opérations

Malgré les contaminations du personnel et la crise sanitaire, le CHU de Tours assure ne pas avoir déprogrammé d'opérations pour l'instant ou très ponctuellement. Mais la marge reste faible. Il ne faudrait pas une hausse importante de patients Covid selon Christine Moriceau, coordinatrice générale des soins au CHU. Ce mercredi, 76 personnes étaient hospitalisées à Tours dont 24 en réanimation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess