Santé – Sciences

4.000 malades d'Alzheimer en Creuse

Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse lundi 21 septembre 2015 à 10:32

L'âge est le principal facteur de risque de la maladie d'Alzheimer
L'âge est le principal facteur de risque de la maladie d'Alzheimer © Max PPP - Eric DULIERE

Ce lundi est la journée mondiale de la maladie d'Alzheimer. En France, le nombre de malades est d'environ 900.000, la région Limousin est la plus touchée compte tenu de sa population vieillissante.

Avec 16.000 malades et environ 4.500 nouveaux cas chaque année, le Limousin est la première région de France concernée par la maladie d'Alzheimer. Cette maladie touche la mémoire et surtout la mémoire récente. Au Centre Hospitalier de Guéret, il existe des consultations mémoire pour dépister la maladie et suivre son évolution. Le Réseau COGLIM - dépistage des Troubles Cognitifs en Limousin- Vous pouvez aussi tout simplement vous renseigner auprès de votre médecin traitant car seul le dépistage permet de retarder l'évolution de cette maladie, plus il intervient tôt et plus les personnes pourront rester longtemps chez elles. 

Le Docteur Bruno Moreigne, médecin gériatre à l'hôpital de Guéret

La prise en charge des malades et de leur famille

Une fois la maladie déclarée, il existe des moyens pour la retarder. 

Olivier Ceyrac a rencontré Florence de Cornelissen, ergothérapeuthe

Deux équipes mobiles spécialisées Alzheimer, une au sud (basée au Donzeil) et l'autre au nord (au CCAS de Guéret), ont aussi été mises en place sur le département. Elles sont composées d'un coordinateur de soins, un ergothérapeute, un psychomotricien et de deux ou trois assistants de soins en gérontologie. Objectif : prodiguer des soins d'accompagnement et de réhabilitation à domicile. 

Des lieux spécifiques existent également, comme ce lieu de relaxation et de stimulation baptisé Snoezelen à l'Ephad "Le Monastère" d'Azérables. Il s'agit d'une salle apaisante, avec de la musique relaxante, des jeux de lumière, un matelas vibrant. Un outil qui sert d'alternative aux médicaments pour gérer les crises des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

Une MAIA a aussi vu le jour, cette Maison pour l'Autonomie et l'intégration des malades d'Alzheimer renforce la prise en charge à domicile des personnes atteintes d'Alzheimer et apparentés. Cette structure soutient aussi les proches, ceux qu'on appelle les aidants.  

Des Ehpads organisent aussi un accueil de jour, le Réseau COGLIM a, lui, mis en place des sessions d'informations et d'accompagnement destinées aux proches de personnes malades, baptisées "ALFA"

Enfin, à Bénévent-l'Abbaye l'Ehpad "Pélisson Fontanier"  le dispositif Allo répit Ouest Creuse permet à l'aidant de s'absenter de son domicile quelques jours afin de se ressourcer, se reposer et à la personne aidée de rester chez elle, dans son environnement familier sans rien changer à ses habitudes et aux dispositifs déjà mis en place.

La maladie d'Alzeimer : les symptômes et les chiffres - Aucun(e)
La maladie d'Alzeimer : les symptômes et les chiffres - IDE