Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : Il y a 50 ans, le 21 juillet 1969, on a marché sur la Lune

50 ans de l'homme sur la lune : "C'était magique" explique le président de la société d'astronomie de Touraine

-
Par , , France Bleu Touraine, France Bleu

Il y a 50 ans, pour la première fois, l'homme posait le pied sur la lune. Un événement planétaire qui reste encore très présent dans la mémoire collective. C'est le cas du président de la société d'astronomie de Touraine. Il avait 18 ans à l'époque. Il s'en souvient comme si c'était hier.

Une image restée dans les mémoires
Une image restée dans les mémoires © Maxppp - MEDIA DRUM WORLD/MAXPPP

Indre-et-Loire, France

"Un petit pas pour l'homme mais un grand bon pour l'humanité": la phrase est célèbre. Elle a été prononcée à plus de 300.000 km de la terre le 20 juillet 1969 !  Il y a 50 ans, jour pour jour, des images un peu floues nous parvenaient de la lune. Des images montrant deux hommes au pas hésitant. Neil Armstrong et Buzz Aldrin devenaient les deux premiers hommes à marcher sur la lune.

En France, c'était dans la nuit du 20 au 21 juillet, un peu avant 3 heures de matin. Pour beaucoup de Tourangeaux, cet événement est gravé dans les mémoires, comme pour Jean Louis Dumont, président de la société d'astronomie de Touraine. 

"On voyait comme une espèce de marionnette qui descendait sur la lune. C'était magique !"

En juillet 1969, il avait 18 ans et il se souvient parfaitement de ce moment, de ces images. Il faisait des allées et venues entre le jardin, où il avait posé un petit télescope, et la maison familiale ou tout le monde était devant la télé. "C'était une silhouette quoi. Les images étaient vraiment de très mauvaise qualité. Mais on se posait pas la question de la qualité de l'image. Le fait de le voir déjà, c'était magique ! On était en direct de la lune ! On alternait entre Houston, les images de la lune, et puis les 2 journalistes en plateau à la télévision française". "On a pas dormi de le nuit".

"J'ai pas dormi de la nuit"