Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

80% des pharmaciens sarthois vaccinent contre la grippe

-
Par , France Bleu Maine

C'est le premier hiver où les pharmaciens sarthois ont la possibilité de vacciner contre la grippe. Une large majorité s'est engagée dans cette nouvelle compétence, qui pourrait bientôt être étendue.

Pierre Bruguière, président de l'union syndicale des pharmaciens de la Sarthe.
Pierre Bruguière, président de l'union syndicale des pharmaciens de la Sarthe. © Radio France - Alexandre Chassignon

Pour la première fois, on pouvait cet hiver se faire vacciner contre la grippe dans les pharmacies sarthoises. "Environ 80% des 163 officines se sont au moins inscrits pour pouvoir vacciner" précise Pierre Bruguière, président de l'union syndicale des pharmaciens de la Sarthe, qui était ce jeudi l'invité de France Bleu Maine. La déclaration et une formation de rafraîchissement au geste lui-même sont obligatoires pour pouvoir vacciner.

Réécouter : Pierre Bruguière invité de France Bleu Maine

Après plusieurs expérimentations, la vaccination antigrippale a été ouverte l'an passé aux pharmaciens de toute la France en complément des généralistes, des infirmières et des sage-femmes.

Un public encore restreint

"Sur toute la France, près de 600 000 personnes supplémentaires ont pu être vaccinées contre la grippe pendant cette campagne", se félicite Pierre Bruguière. "Nous aimerions obtenir l'élargissement au-delà des populations éligibles aujourd'hui : les plus de 65 ans, les personnes en affection de longue durée et les femmes enceintes".

Un élargissement des vaccins possibles en pharmacie est aussi à l'étude. Après la grippe, les rappels de certains vaccins et le papillomavirus pourraient être concernés, si les autorités de santé l'autorisent.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu