Santé – Sciences

83,3% des médicaments vendus en Indre-et-Loire sont des génériques

Par Boris Compain, France Bleu Touraine jeudi 27 octobre 2016 à 17:40

Plus de 8 médicaments sur 10 vendus en Indre-et-Loire sont des génériques
Plus de 8 médicaments sur 10 vendus en Indre-et-Loire sont des génériques © Radio France - Maxppp

2 450 000 boites de génériques ont été vendues en Indre-et-Loire lors du premier semestre 2016. Ca représente 83,3% des médicaments vendus durant cette période dans le département.

La CPAM d'Indre-et-Loire a présenté jeudi le bilan de l'utilisation de médicaments génériques dans notre département, au premier semestre 2016 : ils ont représenté 83,3% des ventes, durant cette période. C'est, à un dixième près, la même chose qu'au niveau national. On est donc toujours en-dessous de l'objectif fixé : 86%

93% des utilisateurs seraient satisfaits des génériques...mais il y a aussi des réticents très déterminés

En moyenne, les médicaments génériques sont 20 à 30% moins chers que les originaux. Selon le gouvernement, ils ont permis à la sécurité sociale d'économiser 7 milliards d'euros en 5 ans. Un sondage réalisée à la demande de la CPAM affirme que 93% des utilisateurs de médicaments génériques en sont satisfaits, comme 82% des médecins généralistes, et 97% des pharmaciens.

Pourtant, sur Internet, les mécontents sont très présents. Un générique, c'est une copie d'un médicament de marque dont le brevet est tombé dans le domaine public, mais la copie n'est pas forcément 100% identique : la molécule active est la même, mais il peut y avoir une différence dans les excipients, autrement dit, ce qui compose l'enrobage, ou ce qui rend un comprimé effervescent. Sur les forums médicaux, on voit beaucoup de gens qui contestent l'efficacité de tel ou tel générique, ou affirment avoir fait une allergie après avoir pris tel ou tel autre.

"On a maintenant des gens qui ne veulent pas essayer les génériques" Nicolas Hay, président des pharmaciens d'officines en Indre-et-Loire

Moins de la moitié des médecins généralistes prescrivent des médicaments génériques

Le pourcentage de généralistes qui prescrivent des médicaments génériques progresse, mais reste faible : il est passé de 24 à 44% en 3 ans. Pour autant, 74% des français se disent prêts à utiliser davantage de médicaments génériques.

Partager sur :