Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

920.000 euros pour l'hôpital de Montargis : "une goutte d'eau dans un océan," selon les syndicats

mardi 27 février 2018 à 19:02 Par Eric Normand, France Bleu Orléans

Le ministère de la santé vient d'accorder une aide financière de 900.000 euros à l'hôpital de Montargis. Les syndicats l'ont officiellement appris ce mardi. Mais ce n'est qu'une toute partie des 23 millions nécessaires pour moderniser les urgences et le bloc opératoire.

23 millions d'euros pour rénover les urgences et le bloc opératoire de l'hôpital de Montargis
23 millions d'euros pour rénover les urgences et le bloc opératoire de l'hôpital de Montargis © Maxppp - Vincent Isore (photo d'illustration)

Montargis, France

La ministre de la santé, Agnès Buzyn a annoncé l'attribution d'une aide exceptionnelle pour le Centre hospitalier de l'agglomération montargoise (CHAM). Le sénateur Jean-Pierre Sueur l'a annoncé dans un communiqué.  La ministre indique qu'il s'agit d'une somme pour "réaliser les investissements absolument nécessaires." 920.000 euros, c'est pour les travaux les plus urgents : ceux de mises aux normes pour la sécurité incendie et la sécurité électrique.

Un chantier à 23 millions pour sauver les urgences et le bloc opératoire

Agnès Buzyn a également annoncé que "le principe a été acté de  valider l'opération de modernisation du service des urgences et des  blocs opératoires." Le chantier s'élève à 23 millions d'euros, "sous  réserve d'une analyse approfondie des documents produits par le CHAM  relatifs au retour de l'établissement à l'équilibre financier et de son  plan de financement pluriannuel."

La modernisation des urgences était prioritaire : Créées en 1991, elles pouvaient accueillir 15.000 patients par an.Aujourd'hui, plus de 50.000 personnes les fréquentent chaque année. Cet hiver, ce sont même certains jours 190 personnes qui ont franchi la porte des urgences. 

Le bloc opératoire subira de gros changements : il comptera six salles d'opération, une salle de césarienne d'urgence, deux salles d'endoscopie et une salle de réveil plus grande. Débu de chantier en 2019 et fin des travaux en 2023.

Des syndicats très inquiets malgré les annonces 

L'enveloppe de 920 000 euros ne réjouit pas totalement les syndicats. "C'est bien, mais sur un chantier de 23 millions d'euros, ce n'est pas grand chose," explique Christine Vassereau, la représentante de la CFDT. "Cette somme est allouée pour les mises aux normes de l'établissement, cela ne changera rien pour les effectifs de l'hôpital." 

920.000 euros, c'est une goutte d'eau dans un océan par rapport au 23 millions nécessaires pour la rénovation du bloc et des urgences. Cela se fera sur le dos du personnel" - Karine Roger, représentante de la CGT  

Le CHAM doit en effet emprunter, l'agence régionale de santé a donné son accord. Mais à condition que l'établissement respecte son plan de retour à l'équilibre financier. "Le personnel est inquiet, car il sait ce que signifie un plan de retour à l'équilibre," explique Karine Roger, la représentante de la CGT, "on va être dans la réduction de personnel dans les services pour faire des économies, justement pour ces travaux. Cela va se faire sur le dos des salariés pour avoir un retour à l'équilibre financier." Le début du chantier est prévu au cours de l'année 2019 et la fin des travaux est programmé pour 2023.