Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

À Barby, en Savoie, une réunion publique pour avoir des réponses sur le Levothyrox

dimanche 3 décembre 2017 à 20:45 Par Nathalie Grynszpan, France Bleu Pays de Savoie

Gérard Bapt, cardiologue, ancien député spécialiste des questions de santé publique est venu à Barby, près de Chambéry, pour soutenir dans leur combat les patients qui refusent la nouvelle formule du Levothyrox. Ce médicament prescrit pour les malades de la thyroïde suscite beaucoup d'inquiétudes.

Réunion d'information sur le Lévothyrox à Barby (Savoie) avec le docteur Gérard Bapt, ancien député spécialiste des questions de santé publique
Réunion d'information sur le Lévothyrox à Barby (Savoie) avec le docteur Gérard Bapt, ancien député spécialiste des questions de santé publique © Radio France - Nathalie Grynszpan

Savoie, France

Deux cents personnes réunies à Barby, Savoie, pour s'informer sur le Lévothyrox

Dans la salle, des malades qui sont venus en car de Toulouse pour manifester le matin , et cet après-midi pour alerter et poursuivre la mobilisation. C'est le cas de Sylvie Ségala. Elle a obtenu gain de cause le 14 novembre dernier avec 24 autres patients devant le juge des référés de Toulouse pour avoir accès à l'anciennne formule, l'Euthyrox. Mais elle s'indigne que tous les patients n'en profitent pas comme elle. Mireille Bert vit à Moûtiers. Elle est soignée depuis dix ans et tout a basculé avec le Levothyrox. Elle a choisi d'aller en Italie pour acheter l'ancienne formule, l'Euthyrox. Depuis, les effets secondaires ont disparu. Marielle Goitschel, l'ancienne championne de ski, a, elle aussi rejoint le mouvement, scandalisée du manque de transparence des pouvoirs publics. Leur combat à tous est porté par l'Association Française des Malades de la Thyroïde, créée il y a vingt ans dans le Tarn-et-Garonne. Sa fondatrice, Chantal L'Houar, annonce aujourd'hui 7 000 adhérents et une exigence de transparence sur les composants du nouveau médicament. Ce lundi, le Tribunal de grande instance de Saint-Gaudens, en Haute-Garonne doit examiner en référé la demande d'une quarantaine de patients qui souffrent des effets secondaires de la nouvelle formule du Levothyrox.

"Je vois bien combien le rôle des associations de patients est primordial face à l'inertie des institutions sanitaires et face parfois à une situation de déni du monde médical" Gérard Bapt, cardiologue, ancien député spécialiste des questions de santé publique

"je vois combien le rôle des associations est primordial face à l'inertie des institutions sanitaires" Gérard Bapt, docteur, ancien député