Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

À Bergerac, halte aux moustiques tigres

-
Par , France Bleu Périgord

La mairie de Bergerac a fait de la prévention sur le marché de la commune mercredi matin pour éviter la propagation des moustiques tigres dans la ville. Le mot d'ordre à destination des habitants : supprimer les eaux stagnantes.

La mairie et l'hôpital Samuel Pozzi ont installé leur stand sur le marché de Bergerac mercredi matin
La mairie et l'hôpital Samuel Pozzi ont installé leur stand sur le marché de Bergerac mercredi matin © Radio France - Laurence Méride

Bergerac, France

Il serait arrivé à Bergerac en 2015. Le moustique tigre est très petit mais il peut transmettre des maladies tropicales tels que la dengue, le chikungunya ou encore le zika. 

Il se développe dans les milieux urbains et une petite quantité d'eau stagnante lui suffit

Alors pour limiter la prolifération de ce moustique et éviter qu'il ne soit vecteur de ces maladies (s'il a piqué un malade revenant d'une zone où elles sévissent), la mairie de Bergerac fait de la prévention en partenariat avec l'hôpital Samuel Pozzi.

Mercredi matin, c'est sur le marché de la commune qu'elle a interpellé les habitants : "Les habitants pensent souvent que le moustique tigre pond ses œufs dans des ruisseaux. Mais en réalité, il se développe dans les milieux urbains et une petite quantité d'eau stagnante lui suffit. C'est pour cela que sensibiliser la population est important." avance Julien Daniel du service prévention de la mairie de Bergerac.

Des gestes simples à adopter

Des gestes simples sont alors à adopter en commençant par éliminer les endroits où l'eau peut stagner : les coupelles des pots de fleurs, les pneus usagés ou encore les jeux d'enfants qui traînent dans le jardin. 

Jean-Luc, un habitué du marché, s'est facilement adapté : "L'an dernier j'ai eu deux moustiques tigres dans mon jardin. Ils sont petits mais facilement identifiables avec leurs rayures blanches. Depuis, je mets du sable dans mes coupelles de pots de fleurs pour éviter que l'eau ne stagne.

La municipalité suggère également de couvrir les réservoirs d'eau. Et elle propose des interventions préventives à domicile pour les habitants qui le souhaitent. Pour cela il suffit de contacter la mairie de Bergerac au 05 53 74 66 66.

Pour plus d'informations sur le moustique tigre : nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/