Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Bessines-sur-Gartempe, OranoMed agrandit son laboratoire pour accélérer la recherche contre le cancer

-
Par , France Bleu Limousin

Le laboratoire Maurice Tubiana, implanté sur le site haut-viennois Bessines-sur-Gartempe, s'est agrandi. OranoMed, filiale du groupe Orano, l'a inauguré ce mercredi. Le site veut accélérer son activité liée à la recherche d'un médicament anti-cancéreux à base d'un isotope rare, le Plomb-212.

OranoMed, filiale médicale du groupe Orano, a inauguré l'extension du laboratoire Maurice Tubiana et son nouveau centre de Recherche et Développement à Bessines-sur-Gartempe.
OranoMed, filiale médicale du groupe Orano, a inauguré l'extension du laboratoire Maurice Tubiana et son nouveau centre de Recherche et Développement à Bessines-sur-Gartempe. © Radio France - François Guichard

OranoMed, la filiale médicale du groupe Orano, a inauguré ce mercredi l'extension du laboratoire pharmaceutique Maurice Tubiana et son nouveau centre de recherche et développement en matière de médecine nucléaire implantés à Bessines-sur-Gartempe, au nord du lac de Saint-Pardoux. 

Une chambre stérile pour extraire le précieux atome

La nouveauté, une chambre stérile appelée chambre blanche. Elle va permettre d'accélérer les essais thérapeutiques grâce à une plus grande production de Plomb 212, un isotope rare capable de cibler les cellules cancéreuses pour les détruire sans s'attaquer aux autres cellules saines autour de la tumeur. Ce plomb 212 est au cœur de tous les médicaments que produit OranoMed qui entre tout juste dans la phase 2 de ses essais cliniques

Cette chambre stérile permet de manipuler le plomb 212 et de produire des médicaments. 350kg de Thorium - un ancien produit minier exploité en Limousin - sont transformés en quelques millilitres de Plomb-212, issu du Thorium, un procédé possible en trente minutes environ.

Des essais "prometteurs" sur les humains 

Les essais avancent, notamment au Texas où sont réalisés les essais cliniques (sur les humains) et les résultats sont "prometteurs" assurent le président directeur général Julien Dodet : "notre médicament le plus avancé concerne les tumeurs neuro-endocrines, des cancers mal traités. On a commencé les essais thérapeutiques il y a plus de trois ans sur une dizaine de patients et les premières données sont très encourageantes. On a démontré une efficacité plus élevée que les traitements existants et ils sont bien tolérés par les patients."

Les essais cliniques sont toujours en cours au Texas. OranoMed vise l'autorisation de mise sur le marché par les autorités entre 2025 et 2030. 

La nouvelle partie du laboratoire contient donc tout le procédé de fabrication, des matières initiales jusqu'à la capacité de fabriquer des médicaments et de les expédier vers un centre hospitalier. 

Un investissement de 10 millions d'euros 

OranoMed a investi plus de 10 millions d'euros qui ont permis de doubler la surface du laboratoire Maurice Tubiana et de multiplier par cinq ses capacités de production en Plomb-212. "C'est une filière d'excellence mondiale que nous sommes en train de développer", affirme le PDG Julien Dodet. 

Pour produire de plus grandes quantités de liquide nécessaire à la fabrication des médicaments, OranoMed envisage de construire de nouvelles installations plus grandes que le laboratoire Maurice Tubiana, en France comme dans le monde entier, à proximité de centres de traitements. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess