Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

A Caen, le robot d'assistance chirurgicale de l'hôpital Saint-Martin a fait sa 150e opération

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

L'hôpital privé Saint-Martin de Caen a fêté un anniversaire un peu spécial : la 150e opération du robot chirurgical Da Vinci X. Cet outil de dernière génération pour le traitement des cancers, principalement utilisé en chirurgie urologique et digestive, a de nombreux avantages pour les patients.

L'hôpital Saint Martin de Caen vient d'effectuer la 150e opération chirurgicale, une prostatectomie, avec le robot Da Vinci X.
L'hôpital Saint Martin de Caen vient d'effectuer la 150e opération chirurgicale, une prostatectomie, avec le robot Da Vinci X. © Radio France - Léa Dubost

Au-dessus du patient allongé au milieu du bloc opératoire, il n'y a pas de médecin, mais un robot. Le chirurgien, lui, a les yeux et les mains dans une machine et c'est le robot, à trois bras, qui reproduit tous ses faits et gestes sur le patient. "Le robot ne fait rien tout seul, c'est de la télé-transmission, il transmet exactement tous mes gestes", explique Charles Chahwan, chirurgien urologue.

Le robot d'assistance chirurgicale permet une plus grande précision, avec des instruments de moins d'un centimètre, mais aussi une vision 3D. "L'accès à l'organe, comme la prostate par exemple, est largement facilité", poursuit le docteur Charles Chahwan. L'opération dure environ une heure et demi. C'est deux heures de moins qu'en chirurgie traditionnelle. 

Le chirurgien est moins fatigué et les avantages pour les patients sont nombreux : la durée d'hospitalisation est réduite et les complications post-opératoires également. 

Le docteur Charles Chahwan, avec deux de ses patients opérés avec le robot Da Vinci X, André-Luc Maubois et Dominique Delaunay. - Radio France
Le docteur Charles Chahwan, avec deux de ses patients opérés avec le robot Da Vinci X, André-Luc Maubois et Dominique Delaunay. © Radio France - Léa Dubost

"Quand on m'a proposé de m'opérer avec le robot, je n'ai pas hésité ! J'ai regardé des tutos explicatifs, et je me suis dit : pourquoi pas moi. J'ai payé un supplément de 450 euros, remboursé à moitié, mais cela vaut le coup. Je me suis rétabli très rapidement", confie Dominique Delaunay, l'un des premiers patients à avoir été opéré par le docteur Charles Chahwan assisté du robot, il y a un an.

L'hôpital privé Saint-Martin a déboursé 1,4 millions d'euros pour ce robot et chaque opération coûte 1 500 euros à l'établissement. Mais Charles Chahwan l'assure : "le robot, c'est l'avenir de la chirurgie."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu