Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Dijon, bientôt un télescope adapté pour les personnes en fauteuil roulant

-
Par , France Bleu Bourgogne

La Société Astronomique de Bourgogne lance un appel aux dons pour financer l'achat d'un télescope spécial pour les personnes en fauteuil roulant. La SAB espère pouvoir en disposer à temps pour la prochaine Nuit des Étoiles début août.

Capture d'écran- L' Handiscope d'Axis Instruments,  adapté pour un usage en fauteuil roulant.
Capture d'écran- L' Handiscope d'Axis Instruments, adapté pour un usage en fauteuil roulant. - E.Mallart-Axis Instruments

La prochaine Nuit des Étoiles début août à Dijon devrait être accessible aux personnes en fauteuil roulant. La Société Astronomique de Bourgogne veut acheter un télescope spécialement adapté pour pouvoir être utilisé par ce public. Car l'observation du ciel n'est pas possible avec le matériel ordinaire, explique Éric Chariot, président de la Société Astronomique de Bourgogne : « on ne peut absolument pas approcher un fauteuil d’un télescope. Il y a le trépied qui gêne, déjà, et quand on veut pointer par exemple un objet au zénith, le tube est complètement relevé, et on est obligé de prendre un escabeau. Donc, ce n’est absolument pas possible en fauteuil ».

Une frustration pour les utilisateurs handicapés

Olivier Bertat, président de l'association Envie d'Aller Plus Loin Avec Mon Handicap, avait déjà essayé de participer à une séance d'observation organisée par la SAB, et ce n'était pas simple : « j’avais déjà essayé avec ma compagne, et c’est vrai que pour avoir accès à un télescope classique, il faut quelqu’un qui puisse se tenir un peu debout, et qu’on l’aide à se tenir debout. Il y a une frustration, du fait que les personnes valides peuvent voir quelque chose, utiliser un appareil, alors que les personnes en fauteuil n’y ont pas accès ». Il attend donc impatiemment le nouveau télescope annoncé.

Un télescope modifié tout spécialement

Son trépied est remplacé par un système à colonne qui déjà permet d’approcher un fauteuil au plus près de l’appareil. Celui-ci est en outre doté d’un oculaire qui se présente sous forme d’un long tube, à la bonne hauteur quelle que soit l’inclinaison du tube optique du télescope. Éric Chariot y voit un autre avantage : les enfants pourront eux aussi profiter d’un oculaire à leur hauteur. Mais ce matériel est cher. Il en coûtera 7000 euros, alors qu'un télescope non adapté de puissance équivalente ne vaut que 500 euros. Néanmoins le financement participatif en ligne est en bonne voie. Pour y contribuer, connectez-vous au site https://grainesdactions.fr

Choix de la station

À venir dansDanssecondess