Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Douarnenez, la CGT de l'hôpital crée un bureau d'embauche éphémère

-
Par , France Bleu Breizh Izel

C'est une action symbolique pour attirer les candidats, ce jeudi, avec un stand installé sur la pelouse devant l'hôpital. Le syndicat dénonce des situations de sous-effectif dans plusieurs services. Et il veut proposer une solution au manque de candidatures, argument mis en avant par la direction.

Le "bureau d'embauche" éphémère de la CGT à l'hôpital de Douarnenez.
Le "bureau d'embauche" éphémère de la CGT à l'hôpital de Douarnenez. © Radio France - Léo Rozé

"Il manque surtout des infirmières et des aides-soignantes," explique Carine Thomas, la secrétaire de la CGT à l'hôpital de Douarnenez. A tel point que le syndicat a des craintes pour assurer les congés cet été dans certains services. La direction dit manquer de candidats, d'où cette initiative mise en place ce jeudi, avec un stand installé sur la pelouse devant l'hôpital. 42 personnes sont venues déposer leur CV, qui seront transmis à la direction.

42 candidats, aux profils variés

CV et lettre de motivation en main, Lena, 27 ans et sans formation en santé, échange avec les adhérents de la CGT. Elle a déjà tenté sa chance à l'hôpital de Douarnenez, notamment après un stage en maison de retraite, sans avoir obtenu de réponse favorable. "J'ai envie de me sentir utile aux autres, surtout dans la période actuelle. Donc je me suis dit que j'allais venir pour re-postuler."

Parmi les 42 candidatures reçues par Carine Thomas, la secrétaire de la CGT, il y a différents profils : "des infirmières intéressées pour venir à Douarnenez par mutation. On a aussi des aides-soignants et des agents de service hospitalier. Et puis y'a des chômeurs à l'extérieur, à l'hôpital y'a du travail. Donc pourquoi ne pas faire venir les gens ?" 

"On est rappelés sur nos repos"

Certains services ont besoin de recruter, comme l'Ehpad Aux jardins du clos. Carine, une infirmière, y travaille depuis 15 ans. "On a eu trois départs en retraite en début d'année. Deux sont remplacés par des contractuels, et l'autre n'est toujours pas remplacés." Ce qui a des conséquences pour Carine et ses collègues. "On ne prend pas en charge de la même façon 85 résidents si on est seule ou à deux. On est rappelés sur nos repos, on n'a pas nos récupérations de jours fériés, on n'a pas nos RTT à temps."

La CGT demande maintenant un rendez-vous à la direction de l'hôpital, pour lui transmettre la quarantaine de candidatures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess