Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

A éviter : les chenilles processionnaires urticantes signalées en Côte-d’Or

-
Par , France Bleu Bourgogne

Si vous voyez dans votre jardin des chenilles velues à la queue leu leu, surtout ne les touchez pas. Ce sont des chenilles processionnaires du pin. Leurs poils urticants peuvent causer des lésions très douloureuses.

Photo d'illustration. Un groupe caractéristique de chenilles processionnaires
Photo d'illustration. Un groupe caractéristique de chenilles processionnaires © Maxppp - Pierre Heckler

Côte-d'Or, France

Le printemps est de retour et des chenilles quittent les gros cocons qu’elles ont tissés dans les branches des pins dont elles consomment les aiguilles. On peut les voir circuler sur le sol en file indienne. Le spectacle est amusant, mais attention, leurs poils urticants sont redoutables pour les humains comme pour les animaux. Ces bestioles sont bien présentes en Bourgogne, là où il y a des pins, comme sur le plateau de Chenôve. Ça n'a pas toujours été le cas, rappelle Gérard Ferrière, directeur du Jardin des Sciences à Dijon : « c’est un papillon qu’on ne trouvait il y a trente ans que dans le sud de la France. Et maintenant, avec le réchauffement climatique, il remonte jusqu’au nord de la France ». 

Des poils terriblement urticants

Si ce papillon de nuit ne présente aucun danger, c’est sa chenille qui pose problème, à un stade précis de son existence. Elle se couvre alors de poils urticants qui écartent les prédateurs lors de son voyage vers le sol, où elle va s’enterrer pour entamer sa métamorphose en papillon.  D’où la mise en garde de Gérard Ferrière : « surtout il ne faut pas les toucher. Elles sont capables aussi de projeter leurs poils urticants qui peuvent occasionner des dégâts importants, notamment sur la peau, mais aussi dans les yeux ». Il faut donc recommander aux enfants de ne pas s’en approcher, et tenir à l’écart également les animaux domestiques. 

Les chiens peuvent perdre leur langue nécrosée

Les vétérinaires lancent l'alerte en Côte-d'Or. Ils connaissent bien cette chenille à cause de laquelle de nombreux chiens leur sont amenés chaque année : « quand le chien s’approche d’une procession de chenilles par curiosité, il va souvent la lécher. Après on a des risques de nécrose, de brûlures, de gonflements, d’œdèmes de la langue ou des babines », explique le docteur David Blanchot, vétérinaire à Dijon. Il arrive même qu’à cause de la nécrose de la zone atteinte, un chien perde une partie de sa langue.

Le simple contact avec la peau provoque aussi des brûlures. Pour David Blanchot, il s’agit d’une vraie urgence : « il faut vraiment aller le plus vite possible chez le vétérinaire, et si ça n’est pas possible, avoir le réflexe de nettoyer, ne serait-ce qu’avec du savon, la zone qui a été en contact, et frotter même pour retirer les poils urticants ». 

Ces chenilles ont tout de même des prédateurs, comme les mésanges. On peut les combattre en disposant des pièges autour des troncs des arbres où se trouvent des cocons, ou en pulvérisant un traitement biologique contenant une bactérie qui s’attaque au système digestif des chenilles. Il est possible également de capturer les papillons dans des pièges à phéromones.