Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Alsace, le laboratoire Lilly produit les anticorps monoclonaux, nouveau traitement contre le Covid

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Le laboratoire américain Eli Lilly, installé à Fegersheim, en Alsace, produit dans son usine française les anticorps monoclonaux. Nouveau traitement prometteur contre le coronavirus, commandé par le gouvernement français.

La laboratoire Lilly à Fegersheim, en Alsace
La laboratoire Lilly à Fegersheim, en Alsace © Maxppp - Dominique Gutekunst

Le gouvernement a commandé environ 100.000 doses d'un nouveau médicament prometteur contre le coronavirus. Il s'agit du bamlanivimab, des anticorps monoclonaux produits par le laboratoire américain Lilly. Une partie de la production est basée à Fegersheim, en Alsace, dans le Bas-Rhin.

Ces anticorps monoclonaux seront administrés en intraveineuse, dans un premier temps dans les hôpitaux. Celui de Strasbourg se prépare d'ailleurs à les utiliser et met en place son protocole.

Il faudra cependant ne pas être infecté par l'un des variants du Covid-19, et respecter d'autres critères notamment sur l'évolution de la maladie. Le traitement est en effet adapté aux formes légères du virus, mais qui pourraient dégénérer chez un certain type de patients. 

Mais ce traitement représente un véritable espoir pour de nombreux malades. C'est le président américain Donald Trump qui l'avait rendu célèbre, en se faisant administrer des anticorps monoclonaux lorsqu'il avait été malade du Covid-19.

Ces anticorps cultivés en laboratoire permettent de reproduire l'action des anticorps naturels. Ils s’attaquent à la protéine S, qui permet au virus de "s’accrocher" à nos cellules et donc entrer dans l’organisme.

Et ces traitement révolutionnaires sont donc en partie produits en Alsace, à Fegersheim. L'usine de 1.200 salariés du laboratoire Lilly avait déjà produit dès le mois de novembre un premier lot de 200.000 doses d'anticorps monoclonaux. 

Un million de doses supplémentaires d'ici mi-2021

Depuis le gouvernement a donné une autorisation temporaire d'utilisation de ces produits. La production est donc amenée à augmenter dans les mois à venir à Fegersheim. Mais la capacité totale de production mensuelle ou hebdomadaire reste une information confidentielle explique la direction.

En tout cas l'usine du laboratoire Lilly assure en Alsace le mélange de la matière première avec les excipients, la filtration stérilisante, le remplissage des flacons, le mirage, les tests en laboratoire, le conditionnement et les expéditions depuis le site. 

L'usine récupère en fait les anticorps pour ensuite "assembler" le médicament. Elle a donc investi dans un congélateur à -60 degrés. Pour autant, Lilly a été contraint de former son personnel à la production de ce nouveau médicament. Dans sa réponse à France Bleu Alsace, elle évoque un site entièrement mobilisé pour produire les anticorps au plus vite. Mais entre 50 à 100 personnes nécessaires pour assurer "l'ensemble des étapes de fabrication à considérer".

Lilly précise que le processus de production a commencé sur différents sites avant même que le traitement soit totalement au point afin d'aller encore plus vite. "Habituellement, nous attendons de savoir si un traitement fait la pleine démonstration de son efficacité et de sa tolérance avec de nous lancer dans la préparation du processus de production à grande échelle, mis compte tenu de l'urgence de la situation dans le monde, nous avons anticipé ces étapes" dit la direction. 

Lilly précise vouloir développer un million de doses supplémentaires d'ici le mois de juin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess