Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

À l'hôpital d'Aubusson, les soignants disent leur ras-le-bol

-
Par , France Bleu Creuse

Équipes réduites, remplacements supprimés, horaires à rallonge... les aides-soignantes et infirmières du centre hospitalier d'Aubusson se disent à bout. Une grève illimitée a démarré ce mardi 11 juin.

Une quarantaine de soignants ont débrayés pour protester contre leurs conditions de travail
Une quarantaine de soignants ont débrayés pour protester contre leurs conditions de travail © Radio France - Lisa Melia

Aubusson, France

À compter de ce mardi 11 juin, le personnel soignant du centre hospitalier d'Aubusson va débrayer tous les jours, entre 14h et 15h. Ils protestent contre l'annonce de la direction de ne pas remplacer les arrêts maladie et les congés, dès le mois de juillet.

Une quarantaine de soignants ont dit leur ras-le-bol devant le site du Mont de l'hôpital d'Aubusson - Radio France
Une quarantaine de soignants ont dit leur ras-le-bol devant le site du Mont de l'hôpital d'Aubusson © Radio France - Lisa Melia

"Nous ne serons plus que six, au lieu de neuf, pour gérer une quarantaine de patients, explique une aide-soignante qui préfère rester anonyme. Nous allons devoir travailler à la chaîne." "Au-delà des soins, il y a aussi la relation avec nos résidents, renchérit l'une de ses collègues, qui travaille à l'EHPAD. Ils sont âgés, certains ont des angoisses et nous sommes là aussi pour discuter avec eux, les apaiser. Nous n'aurons plus le temps de le faire."

Une partie des résidents ont affiché leur solidarité avec les soignants - Radio France
Une partie des résidents ont affiché leur solidarité avec les soignants © Radio France - Lisa Melia

Ils étaient donc une quarantaine, devant le site du Mont, ce mardi 11 juin, dès 14h. Sur leurs pancartes : "on est là pour soigner des personnes, pas pour faire de l'argent". Agathe Yvernault, déléguée CGT du personnel du centre hospitalier d'Aubusson, brandit un bonhomme en carton, "pour représenter tous nos collègues qui ne peuvent pas être présents aujourd'hui, ceux qui doivent rester au travail, mais aussi ceux qui sont partis, qui ont fait des burn-out, qui ont quitté l'hôpital". Selon la CGT, le turn-over est d'environ 50% sur l'hôpital : la moitié des équipes change quasiment tous les ans. Un signe du mal-être que vivent les soignants.

Un bonhomme en carton, pour symboliser "les absents" - Radio France
Un bonhomme en carton, pour symboliser "les absents" © Radio France - Lisa Melia

Aude, infirmière depuis vingt ans à la maison de retraite, ressent ce désarroi : "les toilettes sont réalisées à la va-vite, les repas sont parfois dégueulasses, certains jours nos résidents ne mangent pas à leur faim... Ce n'est pas normal. Nous n'avons pas choisi ce métier pour cela. On ne peut pas traiter nos résidents comme ça, comme si on attendait juste qu'ils meurent."

Aude, infirmière depuis 20 ans

En 2018, une expertise du Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) a pointé les problèmes liés aux sous-effectifs du centre hospitalier d'Aubusson, rappelle la CGT. Un argument balayé par Françoise Dupêcher, la directrice de l'établissement, qui estime que l'étude du CHSCT était "vague et ne pointait aucun service, ou problème particulier".

Si elle souligne "l'engagement et la conscience professionnelle de l'équipe soignante", Françoise Dupêcher raisonne en termes comptables : 

N'oublions pas que notre établissement, à Aubusson, est mieux doté que les établissements avoisinants. Malheureusement, nous sommes soumis au contrat de retour à l'équilibre financier et nous devons commencer à compter le nombre de remplacements. Nous avons un confort de travail, mais, hélas, nous allons devoir faire attention aux remplacements.

Il y aura des remplacements assurés à Aubusson, assure la directrice. Mais en nombre réduit.

Françoise Dupêcher, directrice du centre hospitalier d'Aubusson