Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

À l'hôpital d'Orléans, un appareil de très haute technologie pour soigner les cancers

lundi 2 avril 2018 à 5:20 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

Installée depuis décembre au CHRO, cette machine de radiographie stéréotaxique a déjà permis de soigner une quarantaine de patients atteints de cancers

Le docteur Thierry Wachter, chef du service d'Oncologie-Radiothérapie avec la machine Novalis.
Le docteur Thierry Wachter, chef du service d'Oncologie-Radiothérapie avec la machine Novalis. © Radio France - Cyrille Ardaud

Avenue de l'Hôpital, Orléans, France

C'est une machine à la taille tout simplement impressionnante, et qui occupe à elle seule, toute une pièce de l'hôpital d'Orléans. Novalis est installée depuis décembre et a été officiellement inaugurée la semaine dernière. En quatre mois d'utilisation, une quarantaine de patients ont pu être soignés.

Le CHRO travaille depuis une quinzaine d'années avec la radiothérapie (c'est-à-dire l'utilisation de rayons X pour soigner), et possédait déjà trois machines.

Un ciblage ultra-précis, au millimètre près

Ce quatrième appareil utilise la technique de la radiothérapie stéréotaxique, et permet de soigner des petits cancers et des métastases. Le docteur Thierry Wachter est le chef du service d'oncologie-radiothérapie au CHRO : "Ce sont des rayons de même type qu'en radiothérapie conventionnelle. Simplement cet outil permet de faire un ciblage extrêmement précis avec _des faisceaux inférieurs au centimètre, et une précision au millimètre_." 

L'appareil a déjà permis de soigner une quarantaine de patients - Radio France
L'appareil a déjà permis de soigner une quarantaine de patients © Radio France - Cyrille Ardaud

Un dispositif de pointe, bourré de très haute technologie, qui permet un certain nombre d'avantages pour le patient : "Novalis délivre des doses de radiothérapies à très fort débit, vingt fois supérieures à ce que l'on fait habituellement. Ce sont des séances qui durent plus longtemps : environ une demi-heure contre dix minutes ou un quart d'heure en radiothérapie conventionnelle. En revanche il y a moins de séances : entre trois et cinq séances, voire même une seule dans certains cas." 

Des traitements bien supportés et indolores.

Mais seuls certains types de cancers peuvent être soignés avec cette technologie : ce sont surtout des cancers des poumons, du cerveau ou du foie, et il ne faut pas que les tumeurs se soient logées trop près de certains organes comme le cœur. Mais lorsque toutes les conditions sont respectées, l'appareil est d'une efficacité redoutable : "Evidemment ce n'est pas du 100%, parce que rien n'est efficace à tous les coups en médecine. Les traitements sont bien supportés par les patients, il y a très peu d'effets secondaires et c'est totalement indolore."

Cet appareil a coûté près de quatre millions d'euros à l'hôpital d'Orléans. Il n'y en a que deux de ce type dans la région, l'autre est au CHU de Tours.

"C'est très efficace, il y a peu d'effets secondaires et c'est totalement indolore." Le Dr Thierry Wachter