Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : à la recherche des variants dans les quartiers Nord et Est de Nantes

-
Par , France Bleu Loire Océan

Après la détection de cas positifs et de variants du coronavirus, la mairie et l'Agence régionale de santé ont installé un centre de dépistage éphémère salle Bonnaire, au croisement des quartiers Nord et Est de Nantes. Deux jours de dépistages sont prévus ces 23 et 24 février pour 1.500 habitants.

Les Nantais des quartiers Nord-Est sont invités à se faire dépister pour le Covid-19.
Les Nantais des quartiers Nord-Est sont invités à se faire dépister pour le Covid-19. © Radio France - Marion Bargiacchi

Un centre de dépistage Covid-19 au cœur des quartiers Nord-Est de Nantes ces 23 et 24 février pour les habitants des quartiers Erdre, Doulon-Bottière et Coudray-Agenêts : ils peuvent se présenter devant la salle Bonnaire, au 1 rue de Koufra de 10 à 18 heures. Ils seront testés gratuitement. Une opération conjointe entre Agence régionale de santé et mairie. Le but est d'identifier la présence de variants dans les tests positifs, après la découverte de cas dans le quartier.

Une campagne de communication pour ratisser large 

Simon Citeau, adjoint du quartier Doulon-Bottière, a mis en place avec la municipalité "tous les leviers pour communiquer l'information" : "On a été voir les commerçants pour qu'ils mettent des affiches dans leurs commerces, les bailleurs sociaux, on a aussi des listes de diffusion et les réseaux sociaux." Les gens du voyage ont aussi été prévenus par l'intermédiaire d'associations

La simplicité, ça pousse aussi les asymptomatiques à venir se faire tester. Ils n'auraient pas eu la démarche d'aller en laboratoire. - Simon Citeau

"L'épidémie peut repartir très vite"

Du côté de l'Agence régionale de santé, on n'explique pas pourquoi les quartiers Nord et Est de la ville sont plus touchés que les autres par les cas positifs et surtout par la présence de variants de Covid-19. "Mais cette présence de plus de 50% nécessite une surveillance" explique Patricia Salomon, directrice de la délégation territoire Loire-Atlantique pour l'ARS. Tout en précisant, que tous les tests positifs ne sont pas criblés, c'est à dire, testés une nouvelle fois pour détecter les variants.

Il faut réagir vite et fort avec ce genre d'opérations. Nous agissons dès que nous repérons des flambées sur certains territoires. - Patricia Salomon

Si l'ARS ne précise pas à partir de combien de tests les résultats sont significatifs, elle a prévu 1.500 kits sur ces deux jours. Les enfants de moins de 6 ans pourront faire des tests salivaires. Les Nantais qui le souhaitent peuvent se pré-inscrire sur le site du laboratoire Bioliance qui organise les tests, mais les lieux sont accessibles sans ordonnance, sans rendez-vous et même sans pièce d'identité. 

Le weekend passé, les 19 et 20 février, le même genre de dépistage organisé salle de La Mano dans le Nord de Nantes, a révélé la présence de 70% de variants dans 14 tests positifs (sur 661 prélèvements).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess