Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

A la Rochelle, la maternité de la clinique du mail ferme mi-décembre. Et après ?

mercredi 8 novembre 2017 à 19:11 Par Mélanie Domange et Julien Fleury, France Bleu La Rochelle

A La Rochelle, la clinique du mail va bien fermer sa maternité. C'est confirmé, derniers accouchements prévus pour le 15 décembre. La fermeture définitive est annoncée pour le 20 décembre. Mais après que vont devenir les salariés et où les mamans vont-elles pouvoir accoucher?

Il n'y aura plus d'accouchement à partir du 15 décembre à la clinique du mail.
Il n'y aura plus d'accouchement à partir du 15 décembre à la clinique du mail. © Maxppp - Pierre Heckler

La Rochelle, France

A La Rochelle, le couperet est tombé. La clinique du mail va bien fermer sa maternité. Ce sera le 20 décembre avec une date limite pour les accouchements fixée au 15.
Officiellement, la direction explique n'avoir pas trouvé de gynécologue obstétricien, pour pallier le départ des médecins actuellement en poste.
Les négociations sur le plan de sauvegarde de l'emploi ont débuté ce mercredi. 18 emplois sont supprimés, moitié sage-femmes, moitié auxiliaires de puériculture.
De son côté l'agence régionale de santé a demandé à l'hôpital public de La Rochelle de s'organiser pour accueillir des naissances supplémentaires.
Entre 500 et 600 pratiquées au Mail... soit une augmentation d'activité de 30% pour l'hôpital, à absorber dans un délai relativement court.

L'hôpital de la Rochelle se prépare à davantage d'accouchements

Dès la semaine prochaine, l'accueil téléphonique sera renforcé à la maternité de l'hôpital, ainsi que le nombre de consultations, histoire de faire face à la demande.
Pas de soucis en ce qui concerne les bâtiments: "on est déjà suffisamment dimensionné pour la salle de naissance", assure Yannick Thirouard, chef du service gynécologie obstétrique.
Côté hébergement, une demi-douzaine de chambres seront créées... on va par exemple reconvertir des bureaux.
Autre façon d'amortir le choc: poursuivre le mouvement actuel qui veut réduire à trois jours le temps de séjour des mamans et de leurs bébés, contre quatre aujourd'hui. Mais "pas question de mettre la pression aux familles", assure le docteur Thirouard.

Et le personnel de la clinique?

18 emplois sont donc supprimés à la clinique du mail. Mais que vont devenir les salariés?
Deux postes de sage-femmes seront créés à l'hôpital mais il n'y a aucune obligation de reprise. "Nous étudierons les candidatures éventuelles avec bienveillance" promet Alain Michel, le directeur de l'hôpital qui souligne au passage que les sage-femmes n'ont pas le même travail dans le public et dans le privé.
La priorité d'Alain Michel c'est surtout de trouver des médecins supplémentaires. Pas d'inquiétude pour recruter un pédiatre. ça s'annonce compliqué en revanche pour les deux postes d'anesthésistes, spécialité où les candidatures sont rares.