Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

À Olivet, 665 enfants courent contre le cancer

samedi 6 octobre 2018 à 18:11 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

Les foulées roses ont lieu ce week-end à Olivet. Ce dimanche, 6 000 participants sont attendus sur la ligne de départ. Mais ce samedi c'était le tour des enfants. Ils sont prêt de 700 a avoir donné du souffle pour vaincre le cancer.

Les enfants avaient le choix entre un parcours de 1,6 km et un de 2,4 km.
Les enfants avaient le choix entre un parcours de 1,6 km et un de 2,4 km. © Radio France - Cyrille Ardaud

Olivet, France

Ce dimanche, ils vont courir pour vaincre le cancer ! 6 000 personnes sont attendues à la quatrième édition loirétaine des Foulées Roses qui se déroulent à Olivet, devant la clinique de l'Archette. Les participants vont courir entre 3 et 8 kilomètres pour récolter de l'argent qui sera ensuite reversé à la Ligue contre le cancer

Mais ce samedi matin, c'était au tour des enfants d'enfiler la tenue de sport et de chausser les baskets. Ils étaient en tout 665, comme Jade qui se sent "Contente, mais un peu stressée, je ne sais pas pourquoi..." à quelques minutes du départ. Un stress que ne connait pas Léa, puisqu'elle s'est entraînée : "J'ai fait des tours de parc, et j'ai couru le long du Loiret !"

"C'est important de courir pour les gens qui ont le cancer, mais c'est aussi pour le plaisir."

Les jeunes parcourent des distances un peu plus courtes que leurs aînés : ils ont le choix entre 1,6 et 2,4 kilomètres. Mais contrairement aux adultes, il n'y a pas d'argent collecté durant les petites foulées roses, l'inscription est gratuite. Cette course est organisée pour les sensibiliser au cancer et pour les encourager à faire du sport. Et pour Léa et Agathe, deux copines de 11 ans, c'est aussi le moyen de joindre l'utile à l'agréable : "C'est important de courir pour les gens qui ont le cancer, mais c'est aussi pour le plaisir." commence l'une. "Et puis au collège on a bientôt un cross ! Courir aujourd'hui ça nous fait un entrainement !" poursuit la seconde.

Des inscriptions prises d'assaut

Pour de nombreux enfants, ce n'est pas leur première participation à cette course. C'est le cas par exemple d'Arthur qui aime beaucoup le challenge sportif : "L'an dernier ça s'était très bien passé, j'avais terminé deuxième. Cette année j'ai un objectif de temps, je veux faire les 2,4 kilomètres en moins de 10 minutes."

Christian Michenet "Il faut mettre l'accent sur la prévention et le dépistage"

Il n'y a qu'à espérer que les adultes seront autant déterminés, ce dimanche matin. En tout cas ils sont nombreux à vouloir se battre contre le cancer : la totalité des dossards ont été réservés, il n'est pas possible de s'inscrire à la dernière minute

Plusieurs dizaines de milliers d'euros pour la recherche

L'an passé, cet événement avait permis de récolter 55 000 euros. Une somme intégralement reversée à la Ligue contre le cancer. Christian Michenet, en est le président dans le Loiret, et selon lui, le combat contre le cancer avance : "Il y a de plus en plus de résultats, il y a des avancées médicamenteuses importantes. Nous on pense qu'il faut être attentif au niveau de la prévention et le dépistage de l'ensemble des cancers. Une bonne alimentation va prévenir du cancer du colon, ne pas fumer va prévenir du cancer des poumons, le sport c'est aussi une prévention contre le cancer du sein.

Et pour encourager les 6 000 participants, rendez-vous à Olivet. Le premier départ a lieu à 10h30 ce dimanche.

Réécoutez le reportage de France Bleu Orléans