Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Orléans, une "cellule canicule" prend des nouvelles des personnes âgées

-
Par , France Bleu Orléans

En temps de canicule, une cellule spéciale du Centre communal d’action social (CCAS) d’Orléans est chargée d'appeler une liste de 1.260 personnes âgées pour prendre de leurs nouvelles.

Quatre opérateurs appellent les personnes âgées inscrites sur une liste remise au Centre communal d’action social
Quatre opérateurs appellent les personnes âgées inscrites sur une liste remise au Centre communal d’action social © Radio France - Mathilde Bouquerel

Les quatre opérateurs de la "cellule canicule" du Centre communal d’action social (CCAS) d’Orléans enchaînent les appels ce samedi 8 août après-midi. Regroupés dans un bureau du Centre, ils sont munis d'une liste où figurent les noms et coordonnées de 1.260 personnes âgées du département

Dès qu'ils réussissent à joindre quelqu'un, les opérateurs inscrivent les informations recueillies sur un registre et dispensent quelques conseils. "Le ventilateur fonctionne bien ?", demande Sylvie, l'une des opératrices, à son interlocutrice, "Et la bouteille d'eau est à côté, vous pensez à en boire régulièrement ?"

Sylvie, l'une des opératrices de la cellule canicule du CCAS d'Orléans
Sylvie, l'une des opératrices de la cellule canicule du CCAS d'Orléans © Radio France - Mathilde Bouquerel

Une véritable enquête à mener

Les personnes âgées inscrites sur la liste du CCAS l'ont été à leur demande ou celle de leur proches. Pourtant elles sont souvent difficilement joignables, soit qu'elles ne sont pas chez elles au moment de l'appel ou qu'elles craignent des tentatives de démarchage téléphonique. Il faut donc parfois mener une véritable enquête pour avoir de leurs nouvelles

"Nous avons un prestataire qui commence par tenter d'appeler les seniors deux fois", explique Sylvie Cholet, responsable du service des aînés au CCAS, "Puis ils nous transmettent leur fichier, et nous tentons à notre tour de les joindre eux, puis leurs proches désignés comme contact et dont nous avons les coordonnées. Et pour les personnes pour lesquelles nous n'aurions aucune information, nous pouvons demander à la police municipale d'aller recueillir des informations locales, auprès de voisins ou de gardiens d'immeuble."

En dernier recours, la cellule canicule peut faire appel à la police municipale pour obtenir des nouvelles sur le terrain
En dernier recours, la cellule canicule peut faire appel à la police municipale pour obtenir des nouvelles sur le terrain © Radio France - Mathilde Bouquerel

Une situation de plus en plus fréquente

La technique a eu le temps de se perfectionner car la cellule est beaucoup sollicitée depuis sa création en 2007, quelques années après la canicule de 2003, particulièrement meurtrière pour les personnes âgées.

Depuis quatre ou cinq ans, nous sommes obligés de déclencher la cellule chaque été car il y a un ou deux épisodes de canicule annuels

"Au départ en 2007, la cellule existait mais elle n'était pas active", raconte Sylvie Cholet, "Mais depuis quatre ou cinq ans, nous sommes obligés de la déclencher chaque été car il y a un ou deux épisodes de canicule annuels ..."

Les pompiers ne sont appelés qu'en dernier recours au domicile des personnes, ce n'est encore jamais arrivé depuis la création de la cellule.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess