Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : des médiateurs au marché de Parthenay pour tester "au plus près"

-
Par , France Bleu Poitou

Des médiateurs anti-Covid ont été recrutés dans les Deux-Sèvres pour réaliser des opérations de dépistage du coronavirus notamment sur les marchés. Exemple à Parthenay.

102 tests antigéniques ont été réalisés ce mercredi 24 février sur le marché de Parthenay
102 tests antigéniques ont été réalisés ce mercredi 24 février sur le marché de Parthenay © Radio France - Noémie Guillotin

Une nouvelle initiative dans la lutte contre le Covid-19 dans les Deux-Sèvres. Des médiateurs anti-covid ont été recrutés par l'ARS. Leur rôle : dépister, "au plus près de la population". Présents sur le marché de Bressuire ce mardi 23 février, ils étaient ce mercredi aux Halles de Parthenay. 102 tests antigéniques ont été réalisés. Zéro positif

Il s'agit d'un dépistage par le nez avec un écouvillon. Le résultat est connu en 15 minutes. "Peut-être qu'on passera sur du salivaire après pour le moment c'est naso-pharyngé", précise Cyril Grangetas, chef de projet à l'association Appui et vous, à laquelle l'ARS a fait appel pour créer ces équipes de médiateurs. Des demandeurs d'emplois ont été recrutés. La plupart ont un passé dans le milieu médical et ils ont reçu une formation de 15 jours. Une infirmière est également présente.

L'objectif est de détecter les personnes atteintes du coronavirus, notamment asymptomatiques. "Là on est après les vacances de février donc avec des regroupements familiaux forcément. Le but est de tester un maximum de personnes de couper ces chaînes de contamination", explique le chef de projet.

Ça sécurise un peu

Jean-Pierre, 71 ans, est content, son test est négatif. "Je pars soulagé. J'invite tout le monde à se faire tester également. En plus de ça on peut profiter du marché pour faire ses courses". Test négatif aussi pour Francine, 63 ans. "Le souci c'est que c'est à un test à l'instant T mais déjà ça sécurise un peu quand même. Et on va continuer de faire attention".

En cas de test positif, l'objectif est également de "donner toutes les aides aux gens pour qu'ils puissent s'isoler correctement", indique Cyril Grangetas d'Appui et vous. "L'ARS a voulu être au plus proche de la population c'est pour cela qu'on commence sur les marchés. Demain on pourra être dans une zone commerciale et partout où on nous demandera. Nous avons d'ailleurs été sollicités par des collectivités pour tester leurs agents".

A Niort, Saint-Maixent-l'Ecole, Coulonges-sur-l'Autize...

Prochaines opérations de dépistage :

  • Niort : vendredi 26 février, Leclerc zone Mendès-France (toute la journée)
  • Saint-Maixent-l'Ecole : samedi 27 février, au marché, salle Houdet (9h-12h30)
  • Coulonges-sur-l'Autize : mardi 2 mars, au marché (matin)
  • Beauvoir-sur-Niort : mercredi 3 mars, au marché (matin)
  • Melle : jeudi 4 mars, au lycée agricole (toute la journée)
  • Thouars : vendredi 5 mars, au marché (matin)

C'est gratuit mais pensez à votre carte vitale et votre pièce d'identité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess