Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Rouen, l'obligation de porter le masque pour les cyclistes fait débat

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Le maire de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol, a répondu aux interrogations : le port du masque est obligatoire pour tous dans les zones définies, cyclistes compris. Une décision qui fait débat au sein de la majorité.

L'obligation pour les cyclistes de porter le masque fait débat
L'obligation pour les cyclistes de porter le masque fait débat © Radio France - Coralie Moreau

Face à la montée des cas de covid-19, le maire de Rouen et le préfet de Seine-Maritime ont choisi le principe de précaution et décidé de rendre obligatoire le port du masque dans certaines zones de la ville dès le jeudi 13 août

Très vite, une zone de flou a été relevée : la décision s'applique-t-elle aux cyclistes ? Oui, a rapidement répondu le maire de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol sur son compte Twitter. Ce qui a provoqué la contestation de nombreux cyclistes.

Une mesure mauvaise pour la santé et l'environnement

D'autres voix s'opposent également à cette décision : celles de certains élus écologistes de la majorité. Ils estiment que pédaler avec un masque est dangereux pour la santé, notamment en cas de forte chaleur, car il gêne la respiration.

Ils ajoutent que cette décision est contraire à la politique écologiste menée par la majorité, plus encore au regard des récents pics de pollution qu'a connus la Métropole. Pour Laura Slimani, adjointe au maire de Rouen, il faut "inciter et ne pas désinciter à la pratique du vélo pour éviter le fait de prendre sa voiture et l'engorgement des transports en commun où la distance de sécurité est parfois difficile à respecter". 

Ils demandent au préfet une dérogation pour les cyclistes comme c'est le cas déjà dans plusieurs villes de France. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess