Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Saint-Rambert-d'Albon, une cabine hightech pour soigner les routiers

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Une cabine dédiée à la télémédecine a été installée sur l'aire de repos de Saint-Rambert-d'Albon (Drôme), sur l'autoroute A7. À l'intérieur, les chauffeurs routiers pourront consulter par visioconférence un médecin.

La télécabine accessible sur l'aire de Saint-Rambert-d'Albon (Drôme)
La télécabine accessible sur l'aire de Saint-Rambert-d'Albon (Drôme) - Tessan

Comment consulter un médecin quand on est tous les jours sur la route ? Pour remédier à ce problème parfois rencontré par les chauffeurs routiers, une entreprise parisienne vient d’installer une cabine hightech dans le centre-commercial de l'aire de Saint-Rambert d'Albon (Drôme) sur l'autoroute A7.

Dans ce box, un écran, une webcam et plusieurs instruments de médecin. Derrière l'écran, un médecin. "Les chauffeurs routiers peuvent bénéficier d'une téléconsultation en moins de quinze minutes avec un médecin généraliste", explique Jordan Cohen, cofondateur de Tessan, l'entreprise qui propose le service. 

Une téléconsultation améliorée, car le médecin pourra recevoir en direct différentes informations sur le patient grâce aux instruments présents dans la cabine. "Sept dispositifs médicaux sont connectés, expose Jordan Cohen. Un stéthoscope, un otoscope, une balance, un thermomètre, un tensiomètre, un oxymètre et un dermatoscope. Le patient peut utiliser ces dispositifs, toutes les données sont transmises au médecin en temps réel. À la fin de la consultation, une ordonnance est imprimée dans la cabine."

Le patient suit les indications du médecin pour utiliser les instruments
Le patient suit les indications du médecin pour utiliser les instruments - Tassan

Une initiative qui rassure

L'initiative est bien accueillie par les chauffeurs routiers. "Certains attendent parfois la fin de semaine afin de rentrer chez eux pour consulter, explique Jean-Luc Brès président pour la Drôme et l'Ardèche de la fédération des transporteurs routiers. Dans le contexte du Covid-19, ça peut être utile pour un premier diagnostic. Ça permet vraiment de rassurer les chauffeurs." Le dispositif est encore en phase de test. S'il est est concluant, Tassan voudrait déployer quatre autres cabines dans d'autres aires de repos en France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu