Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Toulouse, le dernier confinement a amélioré la qualité de l'air, mais beaucoup moins que l'an dernier

-
Par , France Bleu Occitanie

Selon Atmo, l'observatoire régional de l'Air, en Occitanie le confinement 2021 a amélioré la qualité de l'air, avec une baisse d'environ 30% des émissions de dioxyde dues au trafic routier. C'est beaucoup moins que le premier confinement, en 2020.

Il y a eu moins de voitures sur la rocade toulousaine lors du confinement 2021... mais plus que lors du premier confinement
Il y a eu moins de voitures sur la rocade toulousaine lors du confinement 2021... mais plus que lors du premier confinement © Radio France - Mathieu Ferri

Est-ce la preuve que le confinement de 2021 a été bien moins respecté que le premier en 2020 ? Ou que le télétravail a eu du plomb dans l'aide ? Selon un communiqué d'Atmo Occitanie, l'observatoire régional de la qualité de l'air, le troisième confinement cette année a certes amélioré la qualité de l'air, mais de manière beaucoup moins "remarquable" que l'année dernière.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des niveaux plus bas d'environ 30%

Ainsi, en avril 2021 (semaines 14 à 17), lors du troisième confinement, les niveaux de dioxyde d'azote ont été inférieurs d’environ 30% par rapport à la situation "normale" (2017 à 2019) du fait des mesures de restriction de circulation mises en place. Et ce chiffre "tombe" à 20% à Toulouse. Alors qu'en 2020, lors du premier confinement, la baisse tournait autour de 60%, soit trois fois plus. Cela est lié notamment à la diminution du nombre de voitures sur les routes.

Un impact différent selon les territoires

Atmo note aussi une différence selon les territoires. Ainsi, "sur Toulouse, l’écart entre les niveaux 2021 et la situation normale est le plus faible en comparaison avec Montpellier et Nîmes." Cela est principalement lié "à la composition du tissu économique sur le territoire et notamment la présence d’un bassin industriel plus important à Toulouse, dont les activités ont continué à fonctionner en 2021". 

Concernant les autres principales agglomérations de la région, notamment Castres, Albi, Tarbes, il y a de gros écarts:  les concentrations de NO2 sont inférieures de 2% à 25% sur la période de confinement 2021  par rapport à la situation "normale".  

Atmo note une différence entre les régions d'Occitanie
Atmo note une différence entre les régions d'Occitanie - Atmo
Choix de la station

À venir dansDanssecondess