Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Villeneuve d'Ascq, les salariés de Boiron défendent le remboursement de l'homéopathie

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

La Haute Autorité de Santé a préconisé le déremboursement de l'homéopathie, critiquant son efficacité. La Ministre de la Santé dira dans quelques jours si elle suit cet avis. A Villeneuve d'Ascq, le plus important des 28 centres de production et de distribution du laboratoire, on est inquiet.

Plus de la moitié des Français consomment régulièrement de l'homéopathie
Plus de la moitié des Français consomment régulièrement de l'homéopathie © Radio France - Stéphane Barbereau

C'est un bâtiment flambant neuf, inauguré en avril 2019. 85 personnes travaillent dans ce centre de distribution et de production des Laboratoires Boiron, à Villeneuve d'Ascq, dans le quartier de la Haute-Borne. Les commandes partent d'ici deux fois par jour pour livrer 1 500 pharmacies des Hauts-de-France, c'est l'unique centre de ce type du laboratoire dans la grande région.Jean-François Dicque est le directeur de l'établissement : 

Un déremboursement engendrerait une baisse d'activité très importante en particulier dans notre région où le pouvoir d'achat est tendu.

Le directeur de Boiron Villeneuve d'Ascq explique les conséquences d'un déremboursement éventuel

Les habitants des Hauts-de-France utilisent davantage les médicaments homéopathiques remboursés que la moyenne nationale. 60% du chiffres d'affaires de Boiron est réalisé par les médicaments remboursés par la Sécurité Sociale comme "l'arnica", le "gelsenium" ou "l'alium cepa". 

Pas de machine, beaucoup de main d'oeuvre

Chez Boiron, on met en avant les conséquences en terme d'emploi d'un éventuel déremboursement surtout que le laboratoire insiste sur l'absence de machines automatiques sur ces centres de distributions comme à Villeneuve d'Ascq. Fabienne Courtray est pharmacienne : 

L'automatisation, c'est impossible parce que c'est une médecine individualisé et ce n'est pas envisagé. Chez Boiron, l'être humain est important.

Des salariés de Boiron dans le centre de distribution et de production de Villeneuve d'Ascq, près de Lille
Des salariés de Boiron dans le centre de distribution et de production de Villeneuve d'Ascq, près de Lille © Radio France - Stéphane Barbereau

Des salariés forcément inquiets par l'avis rendu par la Haute Autorité de Santé (HAS) qui pointe "une efficacité insuffisante, l'absence d'études ayant démontré l'utilité de ces médicaments" et qui affirme que l'homéopathie est "souvent utilisé pour des pathologies sans gravité ou qui guérissent spontanément". Mathieu, employé chez Boiron ne cache pas ses craintes : 

On a tous une appréhension et on espère que le remboursement va rester pour garder notre emploi, pour les patients qui se soignent à l'homéo. je ne comprends même pas la polémique.

L'inquiétude des salariés de Boiron

Choix de la station

À venir dansDanssecondess