Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Abattoir de Kermené : 44 cas supplémentaires de coronavirus détectés

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu
Le Mené, France

L'Agence régionale de santé a confirmé ce mercredi 20 mai 44 cas supplémentaires de coronavirus au sein du personnel de l'abattoir de Kermené (Côtes-d'Armor), principal cluster du Covid-19 en Bretagne. Cela fait donc 115 cas liés à l'abattoir.

Ce sont désormais 115 cas supplémentaires de coronavirus liés à l'abattoir ont été détectés.
Ce sont désormais 115 cas supplémentaires de coronavirus liés à l'abattoir ont été détectés. - Capture d'écran Google

44 cas supplémentaires de Covid-19 ont été détectés ce mercredi 20 mai dans l'abattoir de Kermené (Côtes-d'Armor), selon l'Agence régionale de santé de Bretagne. Cela porte le nombre de cas détectés liés à l'entreprise à 115, puisque 71 cas avaient été détectes au préalable (et non 69 comme communiqué précédemment par l'ARS). 

Mardi, une vaste opération de tests avait été lancée sur 818 personnels de l’entreprise. Le taux de personnels positifs est donc bien inférieur à celui qui avait été constaté pendant la première campagne (5% de cas positifs sur les personnels testés le 19 mai contre 30% de cas positifs sur les personnes testées le 15 mai). Les personnes testées positives vont être placées en quarantaine chez elles, et la recherche de leurs "cas contacts" va être lancée. 

Le premier cas confirmé, mercredi 13 mai, était celui d'un prestataire extérieur à l'entreprise. Une première vague de tests avait permis d'identifier cinq cas supplémentaires, avant qu'une seconde vague, vendredi 15 mai, ne fasse passer le nombre de cas positifs à 71. L'ARS précise que "les investigations sanitaires se poursuivent au sein de l’entreprise en lien avec le service de médecine du travail". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu