Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Abbeville installe ses deux centres de vaccination anti-Covid

-
Par , France Bleu Picardie

Le premier centre de vaccination d'Abbeville ouvre ce mardi midi. Invité France Bleu Picardie matin, le maire Pascal Demarthe souligne que le vaccin permettra notamment de lutter contre la crise économique et la fermeture des commerces.

2 centres de vaccination anti-covid ouvrent ce mardi 12 janvier et ce mercredi 13 janvier à Abbeville.
2 centres de vaccination anti-covid ouvrent ce mardi 12 janvier et ce mercredi 13 janvier à Abbeville. © Maxppp - Jean-Luc Flémal

La 2e ville de la Somme s'engage à son tour contre le coronavirus : après Amiens, 2 centres de vaccination anti-covid ouvrent ce mardi 12 janvier et ce mercredi 13 janvier à Abbeville. 

Au total, 250 personnes se sont portées volontaires pour recevoir les doses du vaccin Pfizer/Biontech : seront notamment servis 102 résidents des EHPAD de l'hopital d'Abbeville et du Centre Hospitalier Intercommunal de Saint Valéry. Les 148 vaccins restants seront injectés aux soignants de ces mêmes établissements, tous âgés de 50 ans ou plus, certains avec des facteurs à risques comme de l'obésité ou une insuffisance cardiaque.

Des premières vaccinations encadrées, mais en petit comité 

Les 250 inscrits sont répartis sur deux sites à Abbeville. La vaccination commence ce mardi midi, jusqu'à 20h, à la salle des fêtes de la rue Josse Van Robais. L'espace a été aménagé par la mairie, avec notamment une salle d'attente, 6 box de vaccination, et un réfrigérateur pour conserver les doses. Un début de campagne en petit comité, la faute notamment aux doses qui tardent encore à arriver selon le maire d'Abbeville Pascal Demarthe, invité France Bleu Picardie matin. "Nous ne savons pas encore à quel rythme les doses de vaccins vont arriver" déplore ce matin l'édile de la 2e ville de la Somme.

En revanche, il y aura suffisamment de personnel : plus de 60 volontaires du personnel de santé abbevillois se sont inscrits dans le dispositif. Des équipes opérationnelles, qui garderont les personnes vaccinées 15 minutes sur place en observation, après la piqûre. La suite des injections se fera ce mercredi 12 janvier au centre hospitalier d'Abbeville au niveau de l'unité d'ophtalmologie, entre 16h30 et 20h30. Les dernières personnes à vacciner le seront ce jeudi 13 janvier (entre 12h et 20h) à la salle des fêtes.

"Nous ne savons pas encore à quel rythme les doses de vaccins vont arriver". Pascal Demarthe, maire d'Abbeville

La relance de l'activité économique passe par les vaccins

Un dispositif pour monter en puissance avant une ouverture des vaccins au plus de 75 ans (toutes situations confondues) la semaine prochaine. Mais il faudra convaincre, à l'heure où la méfiance est au plus haut. Pour faire preuve de pédagogie, Pascal Demarthe est prêt à se faire injecter les doses du vaccin contre le coronavirus : "nous devons faire beaucoup de pédagogie et montrer l'exemple. Nous ne pourrons vaincre le virus que grâce au vaccin. L'enjeu c'est l'attractivité du territoire" martèle le maire d'Abbeville.

La relance de l'activité économique passe pour Pascal Demarthe "par une immunité la plus large possible". Une façon d'éviter aussi un troisième confinement national... et l'arrêt total de l'économie. "Nous devons faire en sorte de ne pas retomber dans un reconfinement : ce serait la mort des commerces et de l'économie en général" avertit Pascal Demarthe.

Au total, 825 personnes ont été vaccinées pour l'instant dans la Somme depuis les premières injections le 29 décembre dernier, tous personnels et résidents des EHPADS et centres hopitaliers confondus.

L'interview de Pascal Demarthe est à réécouter ici

Choix de la station

À venir dansDanssecondess