Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : La santé : un enjeu électoral 2017

Accès aux soins : "L'époque du 'un médecin par commune', c'est fini !" prévient l'Ordre national des médecins

mercredi 22 février 2017 à 12:06 Par François Guéroult, France Bleu Orléans

Dans un rapport sur les déserts médicaux - question cruciale en région Centre Val de Loire - l'Ordre des médecins rappelle son hostilité à toute mesure coercitive et met en avant la création des maisons de santé et l'importance des lieux de stages au cours de la formation des médecins.

Le rapport de l'Ordre national des médecins insiste sur l'impact des maisons de santé pour lutter contre les déserts médicaux.
Le rapport de l'Ordre national des médecins insiste sur l'impact des maisons de santé pour lutter contre les déserts médicaux. © Maxppp - Pascal Deloche

Orléans, France

Comment lutter contre la désertification médicale ? La question n'est pas nouvelle mais un nouveau rapport vient d'être publié. Cette fois-ci, il émane de l'Ordre national des médecins qui a recensé les expériences et les initiatives menées actuellement dans les territoires qui souffrent d'une pénurie de praticiens. Au premier rang de ces territoires, bien sûr, la Région Centre-Val-de Loire, qui pointe à la dernière place des 13 régions métropolitaines en terme de démographie médicale : avec 107 médecins généralistes pour 100 000 habitants, contre 132 pour 100 000 habitants en moyenne en France, 152 pour la région Provence-Alpes-Côte d'azur (chiffres au 1er janvier 2016).

L'absence de fac de médecine à Orléans n'est pas un handicap insurmontable"

Dans ce rapport, l'Ordre national des médecins, qui réaffirme son opposition à toute mesure coercitive pour l'installation, insiste sur le rôle des maisons de santé pluridisciplinaire . En région Centre, 100 MSP sont prévus d'ici 2020, une quarantaine sont déjà en activité... Mais les maisons de santé peuvent faire davantage, insiste le rapport : assurer des permanences dans les communes isolées, accueillir systématiquement des étudiants en médecine pour leurs stages... On sait que les lieux de formation ont une influence décisive sur les lieux d'installation - c'est d'ailleurs un des problèmes d'Orléans, qui n'a pas de faculté de médecine. Le docteur François Arnault, auteur du rapport, se dit optimiste pour l'évolution de la démographie médicale en région Centre, à condition de bien comprendre que l'époque du "1 médecin par clocher" est révolue. Il a accordé ce matin une ITW à France Bleu Orléans :

"Il faut faire des maisons de santé dans le plus d'endroits possibles" ITW Dr François Arnault

Pour consulter le rapport du Docteur François Arnault : https://www.conseil-national.medecin.fr/node/2045

  - Aucun(e)
-


Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.