Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Adopter un chien permet de réduire de 36% les risques de mortalité cardiovasculaire

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

La Fédération Française de Cardiologie lance une campagne pour inciter les seniors à prendre soin de leur cœur... En adoptant un chien ! En plus d'être le meilleur ami de l'Homme, il se révèle être un allié contre les risques d'accidents cardiovasculaires.

Nîmes. Neo, le chien de Martine.
Nîmes. Neo, le chien de Martine. © Radio France - Claire Leys

Nîmes, France

"Qu'il pleuve, qu'il neige... Je dois promener Neo tous les jours. Alors oui, bien sûr, il me maintient en forme !", résume Martine. Avec son border collie, elle fait le tour du jardin de la Fontaine, à Nîmes. Rien de mieux pour garder le cœur en bonne santé, selon Alexandre Cachia, délégué de la Fédération Française de Cardiologie. Depuis qu'il a fait un infarctus il y a quelques années, Alexandre Cachia est convaincu de l'utilité d'adopter un chien

Alexandre Cachia de la Fédération Française de Cardiologie

L’espérance de vie se situe aujourd’hui en France à 85,3 ans pour les femmes et 79,4 ans pour les hommes. Mais en réalité, la condition physique se dégrade bien avant. Les femmes ne vivent en moyenne que 64 ans en bonne santé contre 62 ans pour les hommes. La cause ? En grande partie, une trop grande sédentarité.  S'il n'est pas entraîné, le muscle cardiaque s'épuise plus rapidement. Il est donc primordial de bouger. L'OMS recommande aux plus de 65 ans de marcher une heure par jour... Mais encore faut-il trouver la motivation. D'où l'intérêt d'adopter un chien ! 

Un chien pour sortir de l'isolement 

"Avec Annie, nous nous sommes rencontrées au jardin de la Fontaine... Grâce à nos chiens, nous avons engagé la conversation. Depuis, on se voit tous les matins", raconte Françoise, 73 ans, attablée à côté de sa nouvelle amie. En plus de la pratique physique, le chien permet de faire des rencontres, et parfois, de sortir de l'isolement. Et ça aussi, c'est bon pour le cœur, selon la Fédération Française de Cardiologie.

Selon une étude des Petits Frères des pauvres, 900 000 personnes âgées de 60 ans et plus sont isolées de leur famille et de leurs amis. Or une personne en situation de précarité affective voit son risque de développer un infarctus augmenter de 29 %. En effet, la solitude extrême accroît la consommation de tabac et d’alcool, le manque d’exercice physique, le stress, la dépression, une mauvaise alimentation, autant de facteurs de risque majeurs pour les maladies cardio-vasculaires.

Reportage. Adopter un chien pour réduire le risque d'accident cardiovasculaire

La campagne de la Fédération Française de Cardiologie est diffusée jusqu'au 4 juin 2019 sur les chaînes du groupe France Télévisions mais aussi sur les réseaux sociaux avec le hashtag #OhMyDog.