Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 12 blessés

Santé – Sciences

Affaire du lait contaminé Lactalis : 150 familles de la région de Toulouse ont contacté l'association de victimes

mercredi 10 janvier 2018 à 8:32 Par Stéphanie Mora, France Bleu Occitanie

Depuis un mois le géant laitier Lactalis est empêtré dans une affaire de contamination de lait pour bébé à la salmonelle. Des produits fabriqués à Craon en Mayenne. Le fils de Ségolène Noviant a été contaminé. Témoignage.

Plus de 1400 lots de lait pour bébés de la marque ont été retirés de la vente le mois dernier
Plus de 1400 lots de lait pour bébés de la marque ont été retirés de la vente le mois dernier © Maxppp - Nathalie Saint Affre

Toulouse, France

Depuis plus d'un mois vous entendez parler du scandale du lait pour bébé de la marque Lactalis contaminé par des salmonelles. Selon le ministère de la santé 35 nourrissons sont malades dont le petit garçon de Ségolène Noviant. Cette Toulousaine est vice-présidente de l'association des familles de victimes du lait contaminé aux salmonelles.  Son petit Noan, 6 mois, a été hospitalisé trois fois en un mois. Début décembre, il a soudainement souffert de diarrhées, de fortes fièvres, de sang dans les selles. Les médecins ont diagnostiqué une contamination aux salmonelles. 

Ségolène Noviant : "Je trouve les pouvoirs publics et Lactalis particulièrement laxistes dans cette affaire"

Selon Ségolène Noviant ce sont : "150 familles touchées dans la région de Toulouse" Des personnes qui ont déjà pris contact avec l'association de familles des victimes du lait contaminé. Des parents dont les enfants ont été diagnostiqués souffrant de salmonellose ou présentant des symptômes similaires. Au niveau national ils sont "plus de 3000".

"Il y a une opacité totale" 

Pour l'association des parents il est très difficile de savoir exactement combien de nourrissons ont été touchés : "la seule manière de détecter la salmonellose , c'est par une analyse des couches et des selles mais elle n'est pas systématique et obligatoire, c'est pour cela qu'on ne connait pas le nombre exact de malades." explique Ségolène Noviant très en colère contre les autorités sanitaires, le groupe laitier et la grande distribution : 

"Ils sont très laxistes autant d'un côté comme de l'autre. Il y a une désinformation totale, une opacité totale sur tout ce qu'il se passe. On sait que c'est une grosse crise sanitaire on reçoit des messages d'Espagne de Belgique aussi. Il y a beaucoup d'enjeux derrière. On attend que l'Etat et Lactalis prennent leurs responsabilités, que tout soit vérifié, qu'on désinfecte les sites. On en a un peu marre de tout ça!" Ségolène Noviant, vice-présidente de l'association des familles victimes du lait contaminé aux salmonelles.

Le 26 décembre dernier, le pôle santé du parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour "blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui et tromperie aggravée". Plus d'une vingtaine de plaintes ont déjà été déposées .

► contact de l'association : victimeslactalis@gmail.com