Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Affaire Naomi : les urgences du CHU de Poitiers reçoivent des insultes et des appels malveillants

lundi 14 mai 2018 à 8:33 Par Marie-Coralie Fournier, France Bleu Poitou

Après l'affaire Naomi Musenga à Strasbourg, les services du SAMU sont insultés et critiqués un peu partout en France. C'est le cas notamment au CHU de Poitiers, selon le Pr Olivier Mimoz chef du service des urgences, invité de France Bleu Poitou ce lundi matin.

L'entrée des urgences du CHU de Poitiers.
L'entrée des urgences du CHU de Poitiers. © Radio France - MC Fournier

Poitiers, France

Depuis l'affaire Naomi Musenga à Strasbourg, les urgentistes du CHU de Poitiers reçoivent des insultes et des appels malveillants.

C'est ce que nous a confié le Pr Olivier Mimoz, chef du service des urgences du CHU de Poitiers, invité de France Bleu Poitou ce lundi matin à 8h12.

"Suite à cette problématique, certaines personnes critiquent et insultent le SAMU" confie le Pr Mimoz, qui appelle au calme : "Il ne faut pas agresser tous les SAMU car ce n'est pas notre fonctionnement habituel". 

Le CHU porte plainte

Interrogé sur le nombre d'appels de ce genre, le Pr Mimoz indique que c'est de l'ordre de "quelques-uns".

Il affirme également que le CHU a décidé de porter plainte : "Tous les appels qui sont vraiment très malveillants feront l'objet d'une action en justice".

D'autres services d'urgences comme Bayonne et Strasbourg ont reçu ce genre d'appels depuis le début de cette affaire.