Santé – Sciences

Les travaux de la future clinique d'Aix-en-Provence ont enfin démarré

Par Florent Le Saux, France Bleu Provence lundi 17 octobre 2016 à 11:14

Des efforts architecturaux ont été faits pour que l'Hôpital Privé de Provence s'intègre au paysage
Des efforts architecturaux ont été faits pour que l'Hôpital Privé de Provence s'intègre au paysage - AIA Associés

La première pierre de la future polyclinique d'Aix-en-Provence vient enfin d'être posée. Après une longue bataille judiciaire menée par les opposants, le HPP (Hôpital Privé de Provence) va regrouper la clinique Provençale et celle du Parc Rambot, sur la colline du Montaiguet. Ouverture en 2019.

A l'origine du projet, l'ouverture de la clinique était prévue en 2013, ce sera finalement 6 ans plus tard ! Un gros retard dû à la farouche opposition de l'association "Les Amis du Montaiguet et du Pont de l'Arc" qui redoutait des atteintes à l'environnement.

Une quinzaine de recours ont été déposés, notamment contre le permis de construire, tous rejetés les uns après les autres. L'association attend encore la décision du Conseil d'Etat, la plus haute juridiction. Sans beaucoup d'espoir : le rapporteur public a plaidé pour le rejet du recours de l'ultime recours.

Toitures végétalisées

Pour répondre aux demandes des opposants, les bâtiments de la future clinique ne devraient pas être blancs comme prévu mais de couleur terre avec des toitures végétalisées, pour s'intégrer le mieux possible à l'environnement boisé du site des Bornes - Pont de l'Arc, au sud d'Aix-en-Provence.

L'Hôpital Privé de Provence doit permettre d'accueillir différemment les patients. Il y aura un peu moins de lits que dans les deux cliniques actuelles : environ 300 places au total, dont 67 en ambulatoire. L'objectif est d'augmenter les opérations où les patients rentrent chez eux le jour même.

La future clinique comptera aussi plus de chambre individuelles plus confortables, avec des tons apaisants et du bois, et la climatisation.

25 salles d'opération

Les soins seront réorganisés avec notamment 25 salles d'opérations, un service d'urgences et un centre d'IRM. Il y aura aussi une maison médicale indépendante sur 5.000 mètres carrés où tout le monde pourra aller consulter des généralistes et des infirmiers. Et puis fini le papier : tout sera informatisé.

630 places de parking sont également prévues.

Enfin, pour être sûr que rien ne manquera, un bâtiment témoin est en cours de construction. Les professionnels pourront tester une salle d'opération et des chambres dans quelques semaines. Le but est bien sûr de proposer des améliorations.

L'Hôpîtal Privé de Provence coûtera 80 millions d'euros. Son ouverture est prévue courant 2019.

Partager sur :