Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Aix-les-Bains : un médecin radié pour ne pas avoir pratiqué les vaccinations obligatoires sur un bébé

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Le Conseil d'Etat a confirmé, ce vendredi, la radiation d'un médecin d'Aix-Les-Bains en Savoie n'ayant pas pratiqué les vaccinations obligatoires sur une petite fille. Il avait aussi menti sur le carnet de santé de la fillette.

Vaccination obligatoire sur un bébé (Illustration)
Vaccination obligatoire sur un bébé (Illustration) © Maxppp -

Aix-les-Bains, France

Le Conseil d'Etat a confirmé ce vendredi la radiation d'un médecin généraliste-osthéopathe d'Aix-Les-Bains en Savoie, Christian Thomasset, car il n'a pas pratiqué les vaccinations obligatoires d'un enfant. Il a également menti sur le carnet de santé de la fillette en indiquant quatre injections successives du vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite notamment. 

Le père de l'enfant porte plainte contre le médecin

Les faits remontent à 2012. A l'époque la petite Eve est encore un bébé et son carnet de santé mentionne une administration d'une dose de Pentavac le 26 octobre, puis le 23 novembre et le 21 décembre de la même année, ainsi qu'un rappel le 8 novembre 2013.  Il s'agit d'un vaccin obligatoire en France contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. 

Le père de l'enfant est alors séparé de la maman. Il sait que son ex-compagne appartient à une communauté religieuse opposée à la vaccination, il a donc de sérieux doutes sur la véracité des informations inscrites dans le carnet de santé.

Les tests sérologiques prouvent que la fillette n'a pas été vaccinée

Après avoir obtenu la garde de sa fille, il fait réaliser des tests sérologiques afin de déterminer la présence ou non d'anticorps dans l'organisme de son enfant. Résultat : aucun anticorps ce qui signifie qu'il n'y a pas eu de vaccination réalisée. Le père porte donc plainte contre le médecin devant la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins. En 2015, l'Ordre des médecins décide de radier le généraliste, une décision confirmée en appel en 2016. 

Le médecin d'Aix-les-Bains décide alors de se pourvoir en cassation devant le Conseil d'Etat. Par la décision de ce 22 décembre 2017 le Conseil de l'Ordre confirme la radiation du praticien

Les décisions de radiation d'un médecin sont extrêmement rares—Dr Vangi, Président de l'Ordre des Médecins en Savoie

D'après le Conseil de l'Ordre des médecins de la Savoie et son président le Dr Jean-Louis Vangi, la radiation d'un médecin est une décision extrêmement rare. "De mémoire, il n'y a jamais eu d'autres cas en Savoie", dit le médecin. 

Le Dr Christian Thomasset joint par France Bleu Pays de Savoie affirme qu'il a pratiqué les vaccins mais qu'ils n'ont pas été reconnus lors des tests. 

On estime que chaque année il y a moins d'une dizaine de radiations de médecins en France. Un médecin radié du Conseil de l'Ordre peut demander au bout de trois ans un réexamen de son affaire et le droit d'exercer à nouveau auprès du Conseil de l'Ordre.

Choix de la station

France Bleu