Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Marre des mouches et moustiques : la Charente-Maritime assaillie

Par

Les variations climatiques de ces dernières semaines ont favorisé la prolifération des mouches et moustiques en Charente-Maritime. Particuliers et restaurateurs n'en peuvent plus.

Les moustiques envahissent le département. (Photo d'illustration) Les moustiques envahissent le département. (Photo d'illustration)
Les moustiques envahissent le département. (Photo d'illustration) © Radio France - Tony Selliez

Les insectes volants ont pris d'assaut la Charente-Maritime. Moustiques, mouches, moucherons... impossible d'y échapper, la journée comme le soir d'ailleurs. Comment en est-on arrivé là? Et bien, la faute à la météo. Les larves ont pu se développer à cause de températures hautes, c'est à dire de plus de 23 degrés.

Publicité
Logo France Bleu

Les insectes sont soumis au climat

Le Charentais Benoit Gilles est spécialiste des insectes. Il explique leur présence par la météo : "Mouches, moustiques sont beaucoup soumis au climat et à la température. Etant donné que nous avons eu un mois de chaleur, énormément d'insectes ont décalé leur cycle. Ils sont aujourd'hui à l'âge adulte et, effectivement, on peut avoir un boom de population occasionnel".  Les larves vivent dans l'eau , elles peuvent se développer dans les points d'eau qui existent dans les jardins. Et s'ils semblent particulièrement affamés, c'est une fois de plus à cause de la chaleur  "Les insectes sont des organismes qui dépendent de la chaleur. Plus il fait chaud, plus ils sont actifs !"

Ils ne sont pas dangereux

Les insectes sont nombreux dans les différentes villes de Charente-Maritime. Ceux qui nous dérangent le plus ce sont les moustiques. Les moustiques femelles sont les seules à nous piquer, elles cherchent du sang pour pouvoir pondre de nouvelles larves. Leur piqûres démangent mais pour autant, ils ne sont pas dangereux, selon l'entomologiste. "L_es moustiques en France ne sont pas dangereux. A part piquer et provoquer des boutons, il n'y a pas de danger. Pour l'instant il n'y a aucune inquiétude à avoir"_. 

Des solutions pour les éviter 

Pour éviter de se faire piquer, plusieurs solutions existent. "Il faut d'abord penser à diminuer les points d'eau, précise Benoit Gilles, particulièrement les points d'eau stagnante. Un moustique ne fait pas plus d'une dizaine de mètres pour se nourrir. On peut aussi utiliser des répulsifs, que l'on trouve dans le commerce.  La meilleure solution est d'installer des moustiquaires à l'entrée des fenêtres pour éviter que les moustiques ne rentrent dans les pièces".  La citronnelle et le géranium peuvent aussi être utilisés mais ces molécules ont un effet assez court, selon le spécialiste. 

"Les larves de moustiques sont une source de nourriture pour tout un écosystème, explique Benoit Gilles_, les moustiques nourrissent d'autres insectes et des oiseaux. Au lieu de les tuer il faudrait favoriser les prédateurs des moustiques. Une chauve-souris peut manger des millions de moustiques par an._ Plus on a de chauve-souris dans son jardin__, moins on a de moustiques !" 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu