Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Alerte rouge : la varicelle est de retour en Côte-d'Or

mercredi 2 mai 2018 à 14:55 Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne

Selon les études du réseau sentinelle, la Bourgogne-Franche-Comté est la région la plus touchée par une recrudescence de la varicelle en France. La Côte-d'Or n'est pas épargnée. Quels sont ses symptômes, les risques et comment s'en prémunir. Voici les explications.

La varicelle (illustration)
La varicelle (illustration) © Maxppp - David ADEMAS

Dijon, France

La Bourgogne-Franche-Comté est la région la plus touchée de France par une nouvelle épidémie de varicelle. C'est le réseau sentinelle qui le dit, chiffres à l'appui. Sur l'ensemble de la région, on a recensé durant la semaine comprises entre les 16 et 22 avril derniers, 61 cas pour 100 000 habitants. Ses chiffres correspondent au nombre de consultations pour cette maladie chez les médecins généralistes de la région. En Bourgogne-Franche-Comté, c'est vraiment tout l'Est qui est touché, les départements du territoire de Belfort (90), de la Haute Saône (70) et du Doubs (25) en tête. Mais elle concerne aussi quasiment toute la Côte-d'Or (21), le Jura (39) et même un peu la Saône-et-Loire (71).    

La situation de l'épidémie de varicelle en Bourgogne-Franche-Comté entre les 16 et 22 avril 2018 - Aucun(e)
La situation de l'épidémie de varicelle en Bourgogne-Franche-Comté entre les 16 et 22 avril 2018 - Réseau sentinelle

Doit-on s'en inquiéter ? 

La varicelle est surtout une maladie qui touche les enfants, mais elle peut aussi sévir chez les adultes mais sous d'autres formes que les fameux boutons rouges qui apparaissent sur la peau. Avant leur apparition, il y a quelques symptômes qui peuvent alerter, comme une légère fièvre aux environs de 38°, parfois un écoulement nasal, de la fatigue, puis de fortes démangeaisons. Autre problème avec cette maladie, elle est très contagieuse. Le virus se transmet par contact cutané, mais aussi par voie aérienne, c'est à dire par la respiration ou la salive si le malade tousse ou éternue. C'est pour ses raisons que généralement lorsqu'un enfant a la varicelle, on conseille de la garder à la maison si possible jusqu'à ce qu'il soit complètement guéri.   

Un bébé atteint de varicelle - Maxppp
Un bébé atteint de varicelle © Maxppp - Aurelie AUDUREAU

Pour les adultes, en règle générale, la maladie passe un peu inaperçue. On la constate en trouvant des anticorps dans le sang, ce qui est plutôt une bonne chose, car ils laissent une immunité définitive. En  revanche pour les personnes qui souffre d'une déficience immunitaire, cela peut déboucher par exemple sur un zona. Elle aussi très dangereuse pour les femmes enceintes, car durant le premier trimestre de grossesse, la varicelle peut entraîner des malformations pour le bébé, autrement dit des malformations congénitales. Et si elle intervient cinq jours avant la naissance ou deux jours après, elle peut aussi être transmise au nourrisson. 

Comment soigne-t-on la varicelle ?   

Comme il s'agit d'un virus, on oublie les antibiotiques. Ils ne servent à rien, sauf en cas de complication. Généralement, ce sont plutôt des soins locaux antiseptiques qui sont prescrits par les médecins pour éviter des surinfections et parfois aussi un antihistaminique, pour réduire les démangeaisons. Et pour se prémunir d'une infection, il faut se laver les mains.