Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Algues vertes en Bretagne : pourquoi autant de plages fermées cette année ?

-
Par , France Bleu, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

La Bretagne de nouveau confrontée à la pollution aux algues vertes. Des algues vertes qui, cette année, sont arrivées sur le plages avec un mois et demi d'avance. Résultat, un nombre inédit de plages sont fermées au public, notamment dans la baie de Saint-Brieuc.

La baie de Saint-Brieuc encore victime des algues vertes
La baie de Saint-Brieuc encore victime des algues vertes © Maxppp - Cyril Frionnet

Les algues vertes empoisonnent la vie de la Bretagne depuis les années 1970. Mais cette année, les algues vertes sont arrivées bien plus tôt que d'habitude, dès le mois de mai. Ce qui a obligé les autorités à fermer un nombre record de plages pour un début d'été, surtout dans la baie de Saint-Brieuc. 

Qu'est-ce qui se passe cette année ?

D'abord, la météo en a rajouté, avec un printemps chaud et un mois de juin pluvieux. Et ces pluies ont fait monter le niveau des cours d'eau. Le problème, c'est que dans ces cours d'eau, il y a des nitrates qui nourrissent les algues vertes. Elles viennent ensuite s'échouer sur les plages. 

D'où viennent ces nitrates ? 

Pour l'essentiel, les nitrates proviennent des engrais agricoles et du lisier des animaux. Depuis une quinzaine d'années, les taux de nitrate dans l'eau ont bien baissé : 54 mg/l en 2001 contre 30 mg/l il y a deux ans. Mais pour les associations de défense de l'environnement, c'est encore trop car, même en faible quantité, ces nitrates polluent. 

Ces mêmes associations dénoncent également un certain relâchement général comme dans la baie de Saint-Brieuc où se concentre la moitié des algues vertes.  

Elles réclament donc d'urgence des mesures obligatoires et non plus du simple volontariat. Et, sur la durée, un vrai plan Marshall pour aider les agriculteurs à changer radicalement de modèle agricole.