Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Allergies : l'ambroisie coûte 40 millions d'euros par an à la Sécurité sociale en Auvergne-Rhône-Alpes

dimanche 22 juillet 2018 à 19:35 Par Olivia Chandioux, France Bleu Isère

Chaque été en Isère c'est la même chose : il faut lutter contre la propagation de l'ambroisie. Cette plante très allergisante est devenue un vrai problème de santé publique et coûte cher à la Sécurité sociale.

En Isère, une centaine de communes sont particulièrement impactées, principalement celles situés dans un secteur proche de l'aéroport de Lyon-St Exupéry.
En Isère, une centaine de communes sont particulièrement impactées, principalement celles situés dans un secteur proche de l'aéroport de Lyon-St Exupéry. © Maxppp - Photo d'illustration

Bourgoin-Jallieu, France

Selon l'Agence régionale de santé, sur le territoire de l'ancienne région Rhône Alpes, 660 000 personnes sont allergiques à l'ambroisie. En Isère, une centaine de communes sont particulièrement impactées, principalement celles situées dans un secteur proche de l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry.  

Un enjeu de santé publique

Pour Michel Thibaudon, docteur en pharmacie et responsable scientifique du Réseau National de Surveillance Aérobiologique, il faut intensifier la lutte contre l'ambroisie, au risque de creuser encore plus le trou de la sécurité sociale : "L'ambroisie est un vrai problème de santé publique car cette plante a des effets sanitaires très importants comme l'asthme ou les rhino-conjonctivites." 

Les consultations, les traitements, les désensibilisations coûtent chaque année 40 millions d'euros à la Sécurité sociale en région Auvergne-Rhône-Alpes ce qui est extrêmement conséquent. Et ce qui est inquiétant c'est qu'à force d'être exposés aux pollens les gens peuvent devenir allergiques des années plus tard, donc de plus en plus de personnes vont être touchées" poursuit le spécialiste. Cette année en Isère, le pic d'allergie devrait intervenir entre début et mi-août.

Si vous constatez une forte présence d'ambroisie près de chez vous, vous pouvez le signaler sur le site www.signalement-ambroisie.fr ce qui permettra aux autorités compétentes d'intervenir.