Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Allergies : les pollens de bouleau et d'aulne envahissent la Drôme et l'Ardèche

lundi 27 mars 2017 à 19:55 Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Le printemps est arrivé et avec lui les allergies ! Les pollens d'arbres ont débarqué. Le risque d'allergie aux pollens de bouleau est élevé en Drôme et en Ardèche, d'après le Réseau national de surveillance aérobiologique.

Le risque d'allergie aux pollens de bouleau est élevé en Drôme et en Ardèche.
Le risque d'allergie aux pollens de bouleau est élevé en Drôme et en Ardèche. - Creative Commons / smellypumpy

Nez qui coule, gorge qui gratte, yeux qui piquent ? Les allergies saisonnières sont de retour ! Les pollens d'arbres ont débarqué en Auvergne-Rhône-Alpes.

Risque d'allergie élevé en Drôme-Ardèche

  - Visactu
© Visactu -

Le risque d'allergie aux pollens de bouleau est déjà élevé en Drôme et en Ardèche , ainsi que dans le Rhône et l'Isère, d'après le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA).

"Nous sommes au pic de production des pollens du groupe des bétulacées, le bouleau mais aussi le noisetier et l'aulne", explique Vincent Penel , directeur du département des pollens du laboratoire Adébio à Valence. "Ce sont les arbres qui attaquent la saison pollinique, puis ce sera au tour des herbes".

Il y a beaucoup d'aulnes chez nous, au bord de l'eau, certains allergiques sont très gênés en ce moment !"

"Cette allergie aux pollens de bouleau va encore durer deux à trois semaines, il faut faire avec, ça fait partie des désagréments d'un environnement qui est, par ailleurs agréable".

Vincent Penel : "on est au pic de production des pollens de bouleau, mais aussi de noisetier ou encore d'aulne".

Une allergie moins violente que l'ambroisie

"Cette situation n'a rien d'exceptionnel", explique Vincent Penel. "Cette pathologie, l'allergie aux pollens de bouleau n'est, en général, pas très sévère, contrairement à l'ambroisie ; c'est souvent un rhume des foins, très classique de cette période".

Il faut prendre son mal en patience et aller voir son médecin si on est très gêné"

"Si ça ne passe pas et si on est très gêné, il faut aller voir son médecin ou son allergologue qui mettra une thérapeutique efficace", explique Vincent Penel.