Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Alsace : Toktokdoc, l'application strasbourgeoise pour consulter son médecin à distance

dimanche 5 novembre 2017 à 19:21 Par Maxime Nauche, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Prendre la tension et même faire une échographie à distance. C'est désormais possible grâce à Toktokdoc, créé en septembre par des Strasbourgeois. Les maisons de retraite sont très intéressées. Leurs résidents n'auraient plus forcément à se déplacer pour consulter.

Les résidents de maisons de retraite ne seront plus obligés de se déplacer pour consulter
Les résidents de maisons de retraite ne seront plus obligés de se déplacer pour consulter - Image fournie par la fondation Vincent de Paul

Alsace, France

Rendre visite à son médecin via une tablette tactile. Voilà ce qu'a développé la start-up strasbourgeoise Toktokdoc. L'idée est notamment de permettre aux personnes âgées en maison de retraite de consulter sans se déplacer.

Comment ça marche ?

Toktokdoc fonctionne avec une simple tablette tactile. Désormais, certains outils médicaux, comme des stéthoscopes, peuvent se connecter sur la machine. Il existe même des sondes d'échographie. Le matériel est manipulé par une infirmière dans la chambre d'un résident de maison de retraite, par exemple. Au même instant, le médecin, lui assis dans son cabinet, reçoit toutes les données transmises depuis la tablette. Il peut également directement communiquer avec le patient et l'infirmière par vidéo.

Un double avantage

Le gros avantage est d'éviter aux personnes âgées de se déplacer pour des actes médicaux qui peuvent être réalisés à distance. "Ça me faciliterait la vie," reconnait Nicole, en maison de retraite à Strasbourg. "L'idée est d'éviter les longs trajets en ambulance et l'attente parfois interminable en salle d'attente," explique le Docteur Schmoll qui a imaginé Toktokdoc. "Mais ça n'a pas vocation à remplacer la médecine traditionnelle," tempère-t-il. C'est un simple complément pour les personnes à mobilité réduite ou si certains professionnels ne peuvent pas se déplacer en maison de retraite.

Une réelle avancée technologique

Il était déjà possible de faire de la télé-médecine avant Toktokdoc. "Mais c'était extrêmement lourd," se rappelle Sabine Decker directrice de maisons de retraite à Ribeauvillé et Issenheim. "Ça demandait tout un tas de machines qui pesaient plusieurs dizaines de kilos." Des machines qui coûtaient entre 15 000 et 20 000 euros, à quoi venait s'ajouter un abonnement internet spécifique nécessaire de 400 euros par mois. "Avec Toktokdoc, on devrait être à 5000 euros par an en moyenne," explique Sabine Decker. En tous cas, pour les patients, le coût des consultations sera le même et remboursé par la sécurité sociale.

Ecoutez les pionniers alsaciens de l'application Toktokdoc