Santé – Sciences

Alsace : un chef étoilé cuisine au centre régional de lutte contre le cancer

Par Céline Rousseau et Marie-Thérèse Koehler, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass jeudi 13 octobre 2016 à 15:59

Joël Philipps, chef étoilé strasbourgeois prépare les assiettes au centre Paul Strauss
Joël Philipps, chef étoilé strasbourgeois prépare les assiettes au centre Paul Strauss © Radio France - Marie-Thérèse Koehler

Dans le cadre d'octobre rose et de la semaine du goût, Joël Philipps, chef étoilé strasbourgeois est venu ce jeudi préparer le repas des patients du centre Paul Strauss, le centre de lutte contre le cancer en Alsace.

Crème de panais sur lamelles de noix de pétoncles - risotto d'épeautre au comté et à la saucisse de Morteau, accompagné d'une rouelle de truite rose à la sauce au vin jaune - verrine de poire caramélisée, avec crème pâtissière au chocolat et crème chantilly : voilà le menu qu'a proposé ce jeudi Joël Philipps aux patients du centre Paul Strauss.

D'habitude le goût me paraît toujours identique, là il y a une recherche

L'initiative était menée dans le cadre d'Octobre rose et de la Semaine du goût. En deux décennies, 12 chefs étoilés alsaciens ont ainsi officié dans les cuisines du centre régional de lutte contre le cancer à Strasbourg. Cette fois, il s'agissait de Joël Philipps, chef du restaurant strasbourgeois "Esprit Terroir", une étoile au Michelin.

L'équipe s'apprête à servir les repas dans les chambres. - Radio France
L'équipe s'apprête à servir les repas dans les chambres. © Radio France - Marie-Thérèse Koehler

Une centaine de repas ont été préparés. "J'en suis à ma dernière chimio", témoigne Jean-Luc, un patient. "Au début je mangeais volontiers, mais rapidement je n'ai plus supporté parce que le goût me paraissait toujours identique, mais là j'ai accepté le plateau et je trouve que c'est plus agréable, il y a une recherche".

S'évader pendant une heure

Le menu avait été élaboré en amont avec le chef de cuisine du centre Paul Strauss pour tenir compte au mieux de l'état des patients. "On leur permet de s'évader pendant une heure", commente Benoît Vix, chef des cuisines du centre anti-cancer. L'appétence alimentaire constitue une aide essentielle en cancérologie. Elle favorise l'évolution de l'état de santé et la qualité de vie du malade. D'ailleurs dans ce centre, la qualité et la variété des repas, leur présentation sont assurées au quotidien.

Partager sur :