Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Amiens : deux jours pour faire le point sur les avancées de la recherche sur le cancer

-
Par , France Bleu Picardie

La Ligue contre le cancer organise un grand colloque national à Amiens, ces jeudi 30 et vendredi 31 janvier. Chercheurs et bénévoles vont faire le point sur les avancées de la recherche.

Un panneau de la Ligue contre le cancer (image d'illustration)
Un panneau de la Ligue contre le cancer (image d'illustration) © Maxppp - Sebastien Jarry

Des centaines de chercheurs et de bénévoles rassemblés Quai de l'innovation pour évoquer les récentes avancées de la recherche sur le cancer. Ils sont 250, venus de toute la France, à se réunir à Amiens, ces jeudi 30 et vendredi 31 janvier, pour un grand colloque national organisé par la Ligue contre le Cancer. 

Iris Pauporté, la déléguée à la recherche de la Ligue contre le cancer, était l’invitée de France Bleu Picardie ce jeudi : "Ce colloque nous permet de faire un point d’étape avec tous les chercheurs que la Ligue finance. En même temps, nous faisons venir des bénévoles qui, partout en France, permettent de récolter des dons pour pouvoir soutenir la recherche."

Les Hauts-de-France plus touchés par les cancers

Ce colloque national a lieu chaque année dans une ville différente. Cette année, c’est donc Amiens qui a été choisie. Les Hauts-de-France qui sont particulièrement touchés par les cancers, confirme Iris Pauporté : "Il y a une sur-incidence, c’est-à-dire un peu plus de cas de cancer dans la région. La mortalité est aussi un peu plus élevée qu’ailleurs. Il s’agit généralement de cancers de la bouche, de l’œsophage, du foie. Mais parfois aussi de la prostate. Ces cancers sont notamment dus au tabac, à la consommation d’alcool ou à l’obésité. Ils sont aussi liés aux inégalités sociales, qui sont globalement plus élevées dans les Hauts-de-France."

Iris Pauporté, déléguée à la recherche de la Ligue contre le cancer
Iris Pauporté, déléguée à la recherche de la Ligue contre le cancer © Radio France - Claudia Calmel

"Il faut des avancées sur les cancers de l’enfant"

L’un des grands thèmes abordés au cours du colloque est la recherche sur la prévention. On estime que 40% des cancers pourraient être évités avec davantage de prévention. 

Le colloque se penchera aussi sur les avancées de la recherche sur les cancers pédiatriques. On parle beaucoup, depuis quelques temps, du rôle que les pesticides et les perturbateurs endocriniens pourraient avoir sur les cancers des enfants, et sur les cancers en général, mais rien n'est établi pour Iris Pauporté : "Il est extrêmement compliqué de répondre à cette question :  nous manquons de données fiables. Pour le tabac, l’alcool ou l’amiante, on a des données. Mais pas pour les pesticides ou pour ce qui touche à l’environnement. Il n’y a pas aujourd’hui d’augmentation des cas de cancers pédiatriques. Cependant, la recherche doit se concentrer sur ces cancers. Actuellement, quatre enfants sur cinq guérissent, mais la perte d’un enfant est quelque chose d’extrêmement douloureux. Il faut des avancées pour que tous ces enfants puissent être sauvés."

La Ligue contre le cancer est le premier financeur privé de la recherche sur ces maladies. Elle recherche constamment des donateurs et des bénévoles. 

L’interview complète d’Iris Pauporté est à réécouter ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess