Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Annonay : une association recherche vingt citoyens pour mesurer la qualité de l'air qu'ils respirent

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

L’agence locale de l’énergie et du climat de l’Ardèche propose à vingt citoyens de mesurer la qualité de l'air qu'ils respirent au quotidien. L'expérimentation concerne l'agglomération d'Annonay et la communauté de communes du Val d’Ay. Les volontaires ont jusqu'au 9 novembre pour s'inscrire.

Le capteur vous suit partout et enregistre la qualité de l'air que vous respirez
Le capteur vous suit partout et enregistre la qualité de l'air que vous respirez © Radio France - Louise Buyens

Savez-vous ce que contient l'air que vous respirez au quotidien ? En Ardèche, dans l'agglomération d'Annonay et la communauté de communes du Val d’Ay, des capteurs vont être prêtés à vingt volontaires pour qu'ils explorent la qualité de l'air autour de chez eux. Une initiative coordonnée par Alec 07, l’agence locale de l’énergie et du climat de l’Ardèche et Atmo, l'organisme chargé de mesurer la qualité de l'air en Auvergne-Rhône-Alpes.

Traquer les particules fines, jusque dans sa cuisine

Ces capteurs de petites tailles, transportables partout, permettront aux volontaires de quantifier les particules fines présentes dans leur environnement. Les vingt citoyens sélectionnés seront formés pour utiliser le capteur, qui sera connecté à une application mobile."C'est une manière de rendre visible l'invisible, explique Julie Cozic, chargé de projet à Atmo. En effet, les particules fines circulent partout, y compris dans nos foyers. De nombreuses activités génèrent ces particules. Quand on passe l'aspirateur, quand on allume des bougies parfumées ou même lorsqu'on utilise son grill pain", détaille Julie Cozic. 

Les volontaires pourront également activer leur boîtier en extérieur, pour connaître la qualité de l'air de leur quartier. Cette première expérimentation durera quinze jours et sera suivie d'un bilan avec un professionnel de la qualité de l'air. Les données récoltées seront accessibles à tous, via une plateforme en ligne. 

Inscriptions jusqu'au 9 novembre 

Pour participer au projet, soutenu par l’Agence de la Transition écologique, il faut s'inscrire sur le site de l’agence locale de l’énergie et du climat de l’Ardèche, d'ici le 9 novembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess