Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Antibiotiques : notre consommation baisse, mais pas assez

-
Par , France Bleu

Sur ces dix dernières années, la France a diminué sa consommation d'antibiotiques mais pas suffisamment, selon un rapport de Santé Publique France publié ce lundi.

Les antibiotiques, c'est pas automatique. (illustration)
Les antibiotiques, c'est pas automatique. (illustration) © Radio France - Margot Delpierre

France

C'est une bonne nouvelle. La consommation d'antibiotiques en France est en baisse de 15% sur ces 10 dernières années, selon un rapport de Santé Publique France publié ce lundi à l'occasion de la semaine mondiale pour le bon usage des antibiotiques. La baisse est significative chez les jeunes : le nombre de prescriptions a diminué d'un tiers chez les moins de 14 ans.

Les Français consomment trois fois plus d'antibios que les Néerlandais

Cette baisse est encourageante mais insuffisante. Les Français restent champions de consommation d'antibiotiques en Europe, avec plus de 25 doses pour 1.000 habitants et par jour, alors que la moyenne européenne se situe à 20 doses. Nous en ingérons trois fois plus que nos voisins néerlandais. Selon Santé Publique France, si on prenait exemple sur eux, "l'Assurance-Maladie économiserait 400 millions d'euros"

L'antiobiorésistance, une menace prise très au sérieux

Cette baisse insuffisante s'explique parce que les Français ont du mal à sortir de chez le médecin sans ordonnance. Il faut pourtant changer nos habitudes de toute urgence : plus nous consommons d'antibiotiques, plus certaines bactéries risquent de devenir résistantes

La menace est prise très au sérieux par les autorités sanitaires. À l'avenir, recommandent-elles, il faut non seulement prescrire moins, mais mieux. En réfléchissant au choix de la molécule et à la durée du traitement qui pourrait être raccourcie.

La consommation d'antibios diminue mais pas assez - Aucun(e)
La consommation d'antibios diminue mais pas assez - Santé Publique France

Pour les animaux voués à terminer dans nos assiettes, après une baisse importante et continue depuis 2011, leur exposition aux antibiotiques a augmenté de 0,7% entre 2017 et 2018.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu