Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Appel à la solidarité pour une jeune kiné dijonnaise

mercredi 22 novembre 2017 à 19:24 Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne

Les proches d'Alice, une jeune kiné dijonnaise de 30 ans, ont lancé une cagnotte en ligne pour lui permettre de revenir en France. Elle est partie faire une thèse au Canada, mais elle a fait une poussée très violente de sclérose en plaque il y a quelques semaines.

photo d'illustration
photo d'illustration © Maxppp - Philippe Neu

Dijon, France

Une jeune kiné dijonnaise a besoin d'aide. Ses proches ont lancé une cagnotte en ligne pour qu'elle puisse être rapatriée en France après une violente poussée de sclérose en plaque.

Alice a 30 ans, et elle est kiné à Dijon depuis quelques années. Mais cet été, elle a décidé de partir à l'université de Laval au Canada pour faire une thèse. Son objectif, c'était de pouvoir enseigner quand sa maladie ne lui permettrait plus d'exercer son métier de kiné. Sauf qu'il y a quelques semaines, elle a fait une violente poussée de sclérose en plaque. Elle ne peut plus bouger les bras et les jambes, et se trouve en grande difficulté respiratoire.

Ses parents ont pu se rendre à son chevet, mais ils ne peuvent pas rester sur place trop longtemps. Et comme Alice fait ses études au Canada, elle est domiciliée au Canada et l'assurance ne prend donc pas en charge le rapatriement. Pour qu'Alice puisse rentrer en France, près de ses proches, il lui faut un avion médicalisé avec assistance respiratoire. Un dispositif qui coûte près de 80 000 euros.

Ses proches ont donc lancé une cagnotte sur internet et espèrent récolter cette somme avant la fin du mois de novembre.