Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Appel au don de moelle osseuse à Roanne : des centaines de Ligériens se portent volontaires

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

L'appel au don de moelle osseuse lancé par un policier de Roanne (Loire) cette semaine fait réagir les Ligériens. Des centaines de personnes se disent prêtes à faire un don pour aider l'épouse malade de ce policier.

L'Etablissement français du sang de Saint-Etienne
L'Etablissement français du sang de Saint-Etienne © Radio France - Rémi Brancato

L'appel à l'aide lancé par Olivier sur France Bleu Saint-Etienne Loire cette semaine est entendu par les Ligériens. Plusieurs centaines de personnes se sont notamment inscrites sur le site de don de moelle osseuse de l'Agence de la biomédecine. Jennifer, l'épouse de ce policier roannais, a besoin d'un donneur compatible de moelle osseuse pour espérer survivre à sa leucémie aiguë détectée en janvier dernier. 

"Une grande mobilisation spontanée s'est créée"

La directrice de la communication de l'EFS (Etablissement français du sang) Auvergne-Rhône-Alpes constate une véritable solidarité depuis l'appel lancé par le policier. "Jeudi sur le site de don de moelle osseuse de l'Agence de la biomédecine il y a eu plus de 300 inscriptions qui émanaient du département. On a inscrit sur le registre France Greffe de Moelle entre jeudi et vendredi à Saint-Etienne et Roanne plus de 150 pré-dossiers d'inscriptions et les chiffres ne sont que provisoires" relate enthousiaste Sophie Titoulet.

Il faut être prudent, l'élan de générosité s'inscrit souvent avec beaucoup de spontanéité — Sophie Titoulet, directrice de la communication de l'EFS Auvergne-Rhône-Alpes

Sophie Titoulet rappelle que le donneur doit être très patient " On peut-être appelé dans plusieurs années et pas forcément tout de suite. Il faut savoir qu'on a une chance sur un million d'être compatible donc c'est très compliqué de trouver le donneur qui va pouvoir sauver le malade en attente de greffe". Plus de deux mille malades sont en attente d'une greffe en France.

Pour être candidat au don il faut respecter ces conditions : avoir 18 ans et moins de 51 ans lors de l’inscription, être en parfaite santé et répondre  à un questionnaire de santé très court en vue d’un entretien médical avec un médecin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess