Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

INFO FRANCE BLEU PARIS : après Clamart, deux autres suspicions de clusters en Ile-de-France

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Selon nos informations, l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France enquête sur deux nouveaux foyers potentiels de l'épidémie en Seine-et-Marne et dans l'Essonne.

L'Agence régionale de santé de l'Ile-de-France fait état de deux autres suspicions de covid-19 dans la région.
L'Agence régionale de santé de l'Ile-de-France fait état de deux autres suspicions de covid-19 dans la région. © Maxppp - Sebastien JARRY

Après le foyer de jeunes travailleurs de Clamart (Hauts-de-Seine), l'Agence régionale de Santé fait état à France Bleu Paris de deux autres suspicions de clusters en Ile-de-France. Il s'agit d'un foyer de travailleurs étrangers des Ulis (Essonne) où trois cas positifs de covid-19 ont été confirmés vendredi 15 mai dernier, et d'une communauté religieuse de Seine-et-Marne où une campagne de dépistage est lancée après la découverte de quatre malades du coronavirus. Une équipe de l'ARS se rend dans le foyer des Ulis mardi pour trouver les cas contacts et les isoler. 

Dans le foyer des Ulis, douze cas depuis le début d'épidémie

Le foyer Adoma des Ulis (Essonne) accueille en tout 325 personnes, dont des travailleurs précaires et des demandeurs d'asile. Depuis le début de l'épidémie, douze ont été atteints du Covid-19. Parmi eux, deux en sont morts, des "chibanis" âgés de 76 et 78 ans, un résident est sorti guéri de l'hôpital, trois autres sont encore hospitalisés et six ne présentent aucun symptôme.

Sanitaires et cuisines insalubres, chambres de 7m2... Dans une vidéo envoyée à nos confrères des Observateurs, l'association Asti, l'Association de solidarité avec tout-es les immigré-es, dénonce des conditions de vie déplorables dans le foyer qui auraient pu conduire à cette situation.

D'après Christophe Roussel, responsable des foyers Adoma du département de l’Essonne, que nous avons contacté, ces images ne représentent que la partie la plus délabrée d'un foyer vieillissant. "Il ne devrait plus exister", reconnaît-il, mais faute de solution, Adoma investit chaque année beaucoup d'argent pour sa rénovation, 200.000 euros par an par exemple pour refaire les cuisines.

"On a fait en sorte de maintenir un effectif pour tourner tous les jours dans les foyers pour faire de la veille sanitaire, auprès des résidents, une écoute attentionnée leur expliquer les gestes barrières, la nécessité de faire des roulements dans les cuisines", explique-t-il. D'après lui, des équipes de nettoyage se rendent sur place tous les matins pour nettoyer le foyer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess