Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Après la mort d'un enfant de 5 ans: une nouvelle campagne de dépistage de la tuberculose dans la Vienne

mercredi 30 août 2017 à 18:49 Par Vincent Hulin , France Bleu Poitou

Du nouveau dans l'affaire de la tuberculose qui a touché plusieurs écoliers de la Vienne et qui a causé la mort de l'un d'entre eux au mois d'avril. L'Agence Régionale de la Santé répond aux parents inquiets.

l'école de Smarves
l'école de Smarves - Google

Smarves, France

Tout part donc du décès d'un enfant de 5 ans lors de son hospitalisation au CHU de Poitiers (d'une méningo-encéphalite d'origine tuberculeuse) une campagne de dépistage qui est menée dans son école révèle 2 puis 4 cas de tuberculose. Et la panique s’empare des parents. Une centaine d'enfants et une cinquantaine d'adultes sont dépistés, mais pas la totalité de cette population (ce que dénonce les parents inquiets) et on s'aperçoit alors que c'est une enseignante qui est venu faire un remplacement dans l'école qui a été porteuse du germe. A Châtellerault, où elle a enseigné, une nouvelle campagne de dépistage démarre. On se rend compte qu'une autre enseignante est positive au dépistage et rebelote, de nouvelles recherches sont faites dans son entourage. A chaque fois sont concernées tout personne ayant eu un contact très rapproché de moins d'un mètre et prolongé de 3 mois. Et là encore, l' ARS tombe, début juillet, sur un nouveau cas de tuberculose chez un enfant. Du coup, cette fois une dizaine d'école qui ont été fréquentées par l'enseignante vont être concernées par un dépistage en règle, surtout dans le châtelleraudais. Sachant qu'il faut patienter 3 mois pour voir si une personne développe la tuberculose ou pas.