Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Des douleurs au cœur, mal à la mâchoire" : après le Covid-19, les séquelles d'un ancien malade francilien

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Depuis que le coronavirus est entré dans son quotidien il y a cinq mois, Mehdi désespère. Malgré sa guérison, il souffre encore, au quotidien, et doit s'adapter à son corps qui ne suit plus.

Deux mois après sa guérison du covid-19, Mehdi, 28 ans, a des séquelles physiques.
Deux mois après sa guérison du covid-19, Mehdi, 28 ans, a des séquelles physiques. © Radio France - Victoria Koussa

"C'est comme si mon corps ne m'appartenait pas". Depuis sa guérison du Covid-19 il y a deux mois, Mehdi, 28 ans, qui vit dans le Val-de-Marne, garde des séquelles physiques de la maladie : "des douleurs au niveau du cœur, un mal à la mâchoire, des courbatures également, pendant la nuit". 

Plus de mal à se concentrer, des pertes de mémoire ou encore de la fatigue. Ce jeune, très sportif, doit désormais se ménager au quotidien. "D'habitude je fais trois à quatre fois du sport par semaine, là je me limite à une fois ou deux quand ça va ! J'ai du mal à supporter de rester plusieurs heures assis sur une chaise parce que j'ai l'impression que dans mon dos mes poumons sont compressés et je respire pas comme d'habitude", détaille-t-il. 

Combien gardent des séquelles ?

Mehdi n'est pas le seul, en témoigne une communauté qui s'est créée sur Facebook. D'après le docteur Nicolas Barizien, chef du service "Rehab covid" à l'hôpital Floch de Suresnes (Hauts-de-Seine), il y aurait entre 15 et 20.000 anciens malades dits "modérés", qui n'ont pas été hospitalisés ou en réanimation, qui pourraient souffrir de "la résurgence de leurs symptômes, l’essoufflement, le mal de tête, la sensation de vertige, oppression thoracique et beaucoup de fatigue". 

Après la maladie, "la machine est déréglée, c'est pour ça que [le programme] est à base de rééducation respiratoire et musculaire pour re-régler ces fonctions", explique-t-il sur franceinfo.

ECOUTEZ - Le reportage de la rédaction.

D'autres font des rechutes, parfois violentes, comme Benjamin, un Parisien de 31 ans, normalement guéri depuis plusieurs mois. Il a, fréquemment, des pics de fièvres, de maux de ventre, une ou plusieurs fois par mois. "Sur les douleurs physiques, ça va... Mais nerveusement, c'est assez pénible. Je vais être plus irritable, je vais avoir tendance à m'agacer plus rapidement et puis, c'est une forme de charge que j'ai dans la tête un peu en permanence, quand je prévois des choses, c'est rageant", déplore-t-il.

ECOUTEZ - Le témoignage de Benjamin, 31 ans, qui retrouve de temps en temps les symptômes de la maladie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess